Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : les contaminations "se propagent vers les personnes âgées"

D'après le bulletin hebdomadaire de Santé Publique France diffusé ce vendredi, les taux d'incidence grimpent en flèche dans plusieurs départements de Nouvelle-Aquitaine, et pas seulement chez les jeunes. Des chiffres à mettre en relation avec les politiques de dépistage.

L'évolution des taux d'incidence doit s'interpréter en regard des politiques de dépistage, prévient Santé Publique France.
L'évolution des taux d'incidence doit s'interpréter en regard des politiques de dépistage, prévient Santé Publique France. © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Par rapport à la circulation du coronavirus, en Nouvelle-Aquitaine, on est loin de la situation d'autres régions. Le taux d'incidence, soit le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants sur une semaine (entre le 6 et le 12 octobre), s'établit à 93,5. C'est trois fois moins qu'en Ile-de-France (310,9), bien en deçà de la situation en Auvergne-Rhône-Alpes (275,8). Mais ce vendredi, dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire, Santé Publique France Nouvelle-Aquitaine appelle à la "prudence maximale à l'approche des vacances de la Toussaint".

Car la population touchée évolue. Les 15-44 ans restent les plus atteints. Mais le taux d'incidence augmente maintenant chez les personnes âgées de 65 ans et plus. "Les nouvelles contaminations qui concernaient essentiellement les jeunes durant l’été se propagent à présent vers les personnes âgées, et donc les plus fragiles. Si cette tendance se poursuit dans les semaines à venir, nous pourrions faire face à un impact sanitaire plus important en termes d’hospitalisations et d’admissions en réanimation", conclut Santé Publique France.

Un seul département sous le seuil d'alerte

Dans le détail, ces chiffres bondissent dans de nombreux départements de la région, particulièrement la Haute-Vienne (150), les Landes (129) et les Pyrénées-Atlantiques (142) et la Creuse (88), quand ils se stabilisent en Gironde (104). Seule la Charente-Maritime est en dessous du seuil d'alerte, en dessous des 50 nouveaux cas pour 100.000 habitants.

A-t-on plus testé ces derniers temps ? Alors que dans la région, on dépassait les 100.000 tests par semaine début septembre, on est retombé sous les 85.000 en semaine 41 (la semaine dernière). Attention toutefois aux conclusions hâtives, prévient Santé Publique France. Selon l'organisme, les variations du taux d'incidence doivent se lire en tenant compte des politiques de dépistage, et s'interpréter sur un temps plutôt long.

Les variations des taux en fonction de la stratégie de dépistage
Les variations des taux en fonction de la stratégie de dépistage - Santé Publique France

Le bulletin hebdomadaire note également que 4,9% des personnes qui se testent sans présenter de symptôme sont déclarées positives au coronavirus (en semaine 41). Un chiffre en augmentation.

Légère hausse des hospitalisations

En une semaine, il y a 52 personnes de plus dans les hôpitaux de la région, soignés pour Covid-19 (441 en Nouvelle-Aquitaine). L'augmentation est surtout visible dans les Landes, le Lot-et-Garonne et les Pyrénées-Atlantiques. Les lits de réanimation occupés semblent, eux, plutôt stables (64 le 15 octobre contre 67 jeudi dernier). 69% des personnes hospitalisées le 13 octobre dans la région avaient plus de 60 ans. 94% des personnes en réanimation avaient plus de 50 ans.

La courbe des décès continue également son ascension (564 depuis mi-mars). 35 morts ont été enregistrés en une semaine, contre 25 la semaine précédente. C'est la Gironde qui enregistre le plus de décès (14), suivi de la Haute-Vienne (6), la Charente et les Landes (4), Charente-Maritime et Lot-et-Garonne (3).

Expérimentation des tests anti-géniques

Les tests anti-géniques, qui permettent des résultats en 15 à 30 minutes seront expérimentés en quatre endroits à Bordeaux, précise l'Agence Régionale de Santé ce vendredi :

  1. Aux urgences du CHU à Bordeaux (l’expérimentation a commencé lundi dernier à Saint André). 
  2. Dans les services de chirurgie du CHU de Bordeaux (dépistage rapide pour les patients hospitalisés nécessitant une intervention chirurgicale urgente ou semi-urgente).
  3. Sur l’opération de dépistage gratuit organisée à l’Arkea Arena (à partir du milieu de semaine prochaine)
  4. À l’Université de Bordeaux auprès de l’ensemble des étudiants en santé réalisant des stages cliniques (démarrage prévu dernière semaine d’octobre)

Les chiffres du coronavirus en Nouvelle-Aquitaine en infographie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess