Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : l'occupation des lits d'hospitalisation diminue dans la région

La situation s'améliore en Nouvelle-Aquitaine, selon les derniers chiffres publiés par Santé Publique France, que ce soit au niveau de la circulation du virus que du nombre de personnes hospitalisées.

La majorité des patients restent hospitalisés en Gironde.
La majorité des patients restent hospitalisés en Gironde. © Maxppp - Fabien Cottereau

Une bonne nouvelle sur le front du Covid : "Après une stabilisation, l’occupation des lits pour Covid-19 en Nouvelle-Aquitaine diminue cette dernière semaine" explique Santé Publique France dans son point épidémiologique hebdomadaire publié ce jeudi. Cela concerne les lits de réanimation ou de soins critique (236 personnes le 12 mai, - 49 par rapport à la semaine précédente) et les lits hospitaliers "classiques" (968 le 12 mai, -112 par rapport au 5 mai).

Et les admissions à l'hôpital suivent le même chemin : "Après la légère diminution observée en semaine 17 (celle du 28 avril) le nombre de nouvelles admissions en services de soins critiques diminue fortement en semaine 18 (celle du 3 mai) avec 79 nouvelles admissions contre 133 au cours de la semaine précédente", complète Santé Publique France.

Retrouvez les derniers chiffres par département (parfois plus récents que ceux présentés par Santé Publique France dans son point épidémiologique) et leur évolution dans l'infographie en fin d'article.

Moins de morts à l'hôpital

"La mortalité hospitalière diminue depuis deux semaines au niveau régional : 70 décès ont été recensés en milieu hospitalier en semaine 18 contre 78 en semaine 17" explique également Santé Publique France. Parmi la totalité des décès enregistrés depuis le début de l’épidémie dans la région, 57 % sont des hommes et 88 % ont plus de 70 ans.

Le vaccin Pfizer largement majoritaire

La région Nouvelle-Aquitaine se situe toujours parmi les régions avec les couvertures vaccinales les plus élevées. Quatre types de vaccins sont utilisés : "Depuis le début de la campagne de vaccination, parmi les personnes vaccinées au moins 1 dose, 67,6 % ont reçu le vaccin Pfizer-BioNTech, 23,3 % le vaccin AstraZeneca, 8,3 % le vaccin Moderna, et 0,8 % le vaccin Janssen." Le vaccin Pfizer est donc très largement majoritaire, et la semaine dernière, "la proportion de personnes vaccinées avec une première dose de vaccin AstraZeneca reste faible et diminue légèrement" précise Santé Publique France.

81% de variant anglais

Chaque semaine, des milliers de tests positifs sont criblés, pour déterminer par quel type de coronavirus les personnes sont infectées. La semaine dernière, 81% des 4.700 tests ont correspondu à un variant anglais, 3,5% à des variants brésiliens ou sud-africains. Dans le détail, c'est dans la Vienne et dans les Deux-Sèvres que le variant anglais semble le plus présent avec plus de 88% des tests correspondants. 

Ces deux départements affichent des taux d'incidence parmi les plus haut de la région avec respectivement 122 et 142 nouveaux cas pour 100.000 habitants au 9 mai (calculé sur la semaine précédente). La Haute-Vienne, avec 178 nouveaux cas pour 100.000 habitants, détient le record du taux d'incidence de Nouvelle-Aquitaine. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess