Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : la circulation du virus "tend à se stabiliser", pas d'excès de mortalité

La circulation du Sars-CoV-2 "reste active et se poursuit dans la région", mais "le nombre de cas confirmés de Covid-19 tend à se stabiliser" estime Santé Publique France dans son bulletin épidémiologique régional ce vendredi. Le taux d'incidence chez les plus de 75 ans diminue.

Les taux d'incidence restent stables et diminuent même chez les personnes âgées dans la région.
Les taux d'incidence restent stables et diminuent même chez les personnes âgées dans la région. © Maxppp - Pierre Heckler

Après une décrue de l'épidémie, les indicateurs se stabilisent sur les deux dernières semaines. Cela ne baisse plus, sauf chez les personnes âgées. En semaine 50 (du 7 au 13 décembre) les taux d'incidence, estimant le nombre de nouveaux cas, se stabilisent à 85 cas pour 100.000 habitants dans la région. Une tendance "observée dans toutes les tranches d'âge, hormis les 75 ans et plus où l'on observe une baisse", précise Santé Publique France. Il y a une semaine, Santé Publique France relevait une augmentation de ce taux chez les personnes âgées.

Chez les personnes de 65 ans et plus, il passe de 102,3 à 89,2 pour 100 000 habitants. Chez les 75 ans et plus, le taux d’incidence redescend de 162,5 à 131,6.  Dans les autres classes d’âge, le taux d’incidence est resté relativement stable depuis trois semaines. NB : La méthodologie a changé récemment, les personnes re-testées positives pour la première fois depuis plus de 60 jours, et les personnes multi-testées négatives sont à présent prises en compte. Depuis le 16 novembre, les résultats des tests antigéniques sont également intégrés.

Une circulation hétérogène sur le territoire

La Charente-Maritime reste épargnée par le virus, avec un taux d'incidence au 14 décembre (sur les sept jours précédents) à 24 nouveaux cas pour 100.000 habitants. Seule la Corse-du-Sud a un taux d'incidence inférieur (18,5). De l'autre côté, les Pyrénées-Atlantiques affichent le record de la région, avec un taux d'incidence à 137,2, à la 38e place de l'hexagone. Suivent ensuite le Lot-et-Garonne (46e place avec 128 nouveaux cas pour 100.000 habitants) et la Haute-Vienne (116, 55e place). Pour rappel, le trio de tête des départements les plus touchés de France se trouve dans l'Est : Ardennes (327), Vosges (282) et Meuse (280). (Retrouvez tous les chiffres dans l'infographie en fin d'article)

Un plateau côté hospitalisations

Au 15 décembre, près de 75 % des patients hospitalisés dans la région avaient plus de 70 ans. Il sont 1351 selon les derniers chiffres publiés, au 17 décembre, dont 162 en réanimation, un chiffre stable sur les deux dernières semaines. En Haute-Vienne, il y a une forte augmentation des personnes hospitalisées durant la semaine précédente "en lien avec un dépistage dans un établissement", nous précise le bulletin épidémiologique de Santé Publique France. En effet, le nombre de personnes hospitalisées dans le département "avec diagnostic Covid" passe de 175 le 8 décembre à 240 le 17.

"Les décès restent dans les valeurs attendues pour la période"

Entre le 10 et le 17 décembre, il y a eu 100 certificats électroniques de décès pour Covid-19 délivrés en Nouvelle-Aquitaine. Dans le détail, c'est en Haute-Vienne qu'il y en a eu le plus (24), suivi de la Gironde (20), des Pyrénées-Atlantiques (17), et des Landes (13). Le bulletin épidémiologique de santé publique France, qui analyse les décès survenus la semaine précédente (49) estime qu'il n'y a pas eu de surmortalité. "En Nouvelle-Aquitaine, après un excès modéré significatif observé pour la région pendant les semaines 46 et 47-2020 (09 au 22 novembre 2020) lié à deux départements (Pyrénées-Atlantiques et Haute-Vienne), le nombre de décès observé en semaine 49-2020 reste dans des valeurs attendues pour la période", conclut-il.

Le niveau d'excès de mortalité standardisé, toutes causes et tous âges au niveau départemental, semaines 48 et 49.
Le niveau d'excès de mortalité standardisé, toutes causes et tous âges au niveau départemental, semaines 48 et 49. - Santé Publique France

Les chiffres du coronavirus en infographie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess