Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : 707 personnes hospitalisées ce samedi, 133 en réanimation

L'Agence régionale de santé délivre ce samedi soir son point journalier sur l'évolution de l'épidémie de coronavirus dans la région. 707 personnes sont actuellement hospitalisées, dont 133 en réanimation ou en soins intensifs. Retrouvez le détail par département.

Le point de l'ARS sur l'épidémie de coronavirus en Nouvelle-Aquitaine au 25 avril
Le point de l'ARS sur l'épidémie de coronavirus en Nouvelle-Aquitaine au 25 avril © Maxppp - MARIE PIERRE VOLLE

707 personnes étaient hospitalisées ce samedi à 14h en Nouvelle-Aquitaine annonce l'Agence régionale de santé lors de son point journalier (soit 20 de moins en 24h). Parmi elles, 133 personnes sont en réanimation ou en soins intensifs (11 de moins par rapport à la veille)

On déplorait à 14h, 289 décès parmi les personnes hospitalisées depuis le début de l'épidémie, soit quatre de plus qu'hier. Au total, 1276 personnes sont sorties guéries de l’hôpital (33 de plus par rapport à la veille)

L'épidémie continue sa progression en Nouvelle-Aquitaine avec 41 nouveaux cas confirmés, recensés par Santé publique France ce 24 avril, ce qui porte le total à 4503 cas confirmés dans la région

Nombre de cas Covid-19 par département en Nouvelle-Aquitaine au 24 avril 2020
Nombre de cas Covid-19 par département en Nouvelle-Aquitaine au 24 avril 2020 - ARS Nouvelle-Aquitaine

Le détail des hospitalisations et décès par département

Détails des hospitalisations, des retours à domicile et des décès à l'hôpital par départements de Nouvelle-Aquitaine
Détails des hospitalisations, des retours à domicile et des décès à l'hôpital par départements de Nouvelle-Aquitaine - ARS Nouvelle-Aquitaine

La situation dans les Ehpad

Ce samedi matin à 9h, 322 établissements sur les 898 que compte la Nouvelle-Aquitaine ont fait part d'un ou plusieurs cas possibles ou confirmés parmi les résidents ou le personnel. C'est 185 de plus en 24h. Au total, 101 résidents sont décédés au sein des établissements (+4 par rapport à la veille), et 63 sont décédés à l’hôpital (+7 par rapport à la veille).

Nouveau dispositif pour les personnes vulnérables et salariés en arrêt pour garde d'enfant

L'ARS rappelle que les personnes qui ne peuvent pas télétravailler et qui doivent garder leurs enfants peuvent se mettre en arrêt maladie et toucher des indemnités journalières à hauteur de 90% du salaire brut. Le même système s'applique aux salariés (ou leurs conjoints) dits « vulnérables », qui ont notamment une affection de longue durée. 

Le délai de carence habituellement applicable avant le versement des indemnités journalières de sécurité sociale (3 jours) et du complément employeur (7 jours) est supprimé pour ces arrêts, quelle que soit l’ancienneté du salarié. 

Afin d’éviter un passage à des indemnités journalières à 66% après 30 jours d’arrêt pour les personnes ayant entre 1 an et 5 ans d'ancienneté (au bout de 40 jours entre 5 et 10 ans d'ancienneté, et 50 jours pour plus de dix ans d'ancienneté), ces personnes seront placées en activité partielle à compter du 1er mai et percevront une indemnité à hauteur de 84% de leur salaire net (100% pour les personnes au Smic). Cette indemnité sera versée au salarié à l’échéance normale de paie par l’entreprise, qui se fera intégralement rembourser par l’Etat dans les mêmes conditions que le reste de l’activité partielle. 

Les travailleurs indépendants, les fonctionnaires et les agents contractuels de droit public en arrêt de travail pour ces motifs pourront continuer à être indemnisés dans les mêmes conditions qu’aujourd’hui, et ce jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess