Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : la région compte neuf foyers en cours, dont sept en Gironde

La situation liée au coronavirus ne semble pas s'améliorer en Nouvelle-Aquitaine. Selon un nouveau bilan de l'Agence régionale de santé, 9 foyers sont en cours. Une tranche d'âge est particulièrement touchée : les 15-44 ans. Le point avec Laurent Filleul épidémiologiste à Santé Publique France.

 L’ARS Nouvelle-Aquitaine intensifie ses opérations de dépistage gratuit au plus près des vacanciers et saisonniers. (Illustration)
L’ARS Nouvelle-Aquitaine intensifie ses opérations de dépistage gratuit au plus près des vacanciers et saisonniers. (Illustration) © Maxppp - Stéphanie Para

Il y a neuf cas groupés (clusters ou foyers) en Nouvelle-Aquitaine, soit quatre de moins qu'il y a une semaine. Le nombre de décès n'a pas augmenté non plus, pour l'heure 424 personnes sont mortes dans les hôpitaux dans la région depuis le début de l'épidémie selon l'ARS, l'Agence régionale de santé. 

Mais cela ne veut pas dire pour autant que la situation se stabilise en Nouvelle-Aquitaine. C'est ce que souligne Laurent Filleul, épidémiologiste et coordinateur régional de Santé publique France : "De dire que ça se stabilise, non. On ne résonne pas uniquement sur le nombre de clusters mais sur l'ensemble des indicateurs. L'activité de SOS médecin par exemple est toujours assez importante." Il ajoute par ailleurs que le nombre de foyers de contamination a diminué grâce à la stratégie de dépistage mise en place par l'ARS : "Ces clusters sont suivis avec attention parce que vous avez des gens positifs qui sont dans la nature. Le but c'est de les retrouver, les isoler et lancer les dépistages autour". 

Il y a 9 clusters en cours (dont 1 en EHPAD) selon le dernier bilan publié par l'ARS ce mardi.
Il y a 9 clusters en cours (dont 1 en EHPAD) selon le dernier bilan publié par l'ARS ce mardi. - ARS (Capture d'écran)

Les 15-44 ans, tranche d'âge la plus touchée 

Santé Publique France insiste sur la nécessité de rester prudent, même durant les vacances. Laurent Filleul rappelle que la tranche d'âge la plus exposée au coronavirus ces dernières semaine est celle des 15-44 ans. Aujourd'hui ils se contaminent cinq fois plus que les personnes âgées de plus de 75 ans.

Se protéger soi-même c'est aussi protéger les autres.

"Ce ne sont pas les personnes qui présentent les facteurs de risques de complication. C'est peut-être pour cela qu'on n'observe pour le moment pas une augmentation en termes d'hospitalisation, ce qui concerne plutôt les personnes âgées ou des personnes avec des fragilités. Mais ce sont ces jeunes qui, par des comportements à risque, sont les personnes qui vont se contaminer de plus en plus", précise l'épidémiologiste. Il ajoute : "Là où on voit une menace, c'est que ces personnes-là ont un entourage familiale. Se protéger soi-même c'est aussi protéger les autres."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu