Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : les taux d'incidence remontent légèrement dans plusieurs départements

La décrue des hospitalisations se poursuit, confirme Santé Publique France ce vendredi dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire. Les taux d'incidences, basés sur le nombre de nouveaux cas, frémissent et remontent légèrement par rapport à la semaine précédente dans cinq départements.

Des opérations de dépistage rapides sont menées un peu partout dans la région (ici en Charente-Maritime par les pompiers).
Des opérations de dépistage rapides sont menées un peu partout dans la région (ici en Charente-Maritime par les pompiers). © Radio France - Julien Fleury

Un peu plus d'une semaine après la réouverture des terrasses de restaurants et de cafés, des cinémas et des commerces, Santé Publique France publie ce vendredi 27 mai son bulletin épidémiologique hebdomadaire. Avec un taux d'incidence à 77,6 cas pour 100.000 habitants au 17 mai (calculé sur la semaine précédente), la région reste la deuxième la moins touchée de France après la Corse (28), loin derrière l'Ile-de-France (171).

Retrouvez les derniers chiffres par département (parfois plus récents que ceux donnés par Santé Publique France) et leur évolution dans l'infographie en fin d'article.

Un taux d'incidence en augmentation dans cinq départements

Le taux d’incidence est en augmentation dans cinq départements : les Landes (+ 28 %), les Pyrénées-Atlantiques (+ 23 %), la Creuse (+ 21 %), la Gironde (+ 15 %) et la Dordogne (+ 12 %). On note une diminution en Corrèze et en Deux-Sèvres et une stabilité dans les cinq autres départements (Charente, Charente-Maritime, Lot-et-Garonne, Vienne et Haute-Vienne). Le taux d’incidence varie entre 38,6 pour 100 000 hab. en Charente-Maritime et 121,3 dans les Deux-Sèvres au 17 mai. 

Une hausse du taux de positivité (le pourcentage de tests qui reviennent positifs) est observée en Creuse (+ 0,3 point) et dans les Landes (+ 0,3 point), il est stable ou en baisse dans les autres départements. Le taux de positivité varie entre 1,7 % en Charente-Maritime et 4,4 % en Haute-Vienne. Tous les départements ont un taux de positivité inférieur au seuil d’attention de 5 %. "En raison de la présence de journées fériées sur les trois dernières semaines, les indicateurs épidémiologiques sont à interpréter avec précaution", précise Santé Publique France.

Dans les hôpitaux, la décrue se confirme

"Après une stabilisation, l’occupation des lits pour Covid-19 en Nouvelle-Aquitaine diminue pour la troisième semaine consécutive", constate le bulletin. Parmi les patients hospitalisés, plus de 60 % ont plus de 70 ans. Plus d’un tiers des patients (36,9 %) sont hospitalisés en Gironde.

A l'hôpital, le nombre de lits de réanimation occupés par des patients atteints de Covid continue de baisser : 168 personnes ont été recensées le 25 mai. Un niveau comparable à début mars (169 le 1er mars) ou à début décembre (167 le 4 décembre). Les entrées en réanimations sont également rassurantes dans la région sur la semaine qui vient de s'écouler. 47 personnes ont été admises à l'hôpital dans un état critique entre le 19 et le 26 mai, soit un chiffre comparable à celui de la semaine dernière (43), bien moindre que celui de la semaine précédente (70).

Le nombre de décès en baisse 

Le nombre de décès est lui aussi en baisse : au 26 mai, 3743 certificats de décès électroniques avaient été émis en Nouvelle-Aquitaine pour cause de Covid depuis le début de l'épidémie. Soit 41 morts en une semaine. C'est moins que la semaine précédente, durant laquelle 53 décès avaient été comptabilisés.

Dans les établissements sociaux et médico-sociaux (Ehpad et établissements pour personnes handicapées), depuis le début de l'épidémie, 1 445 résidents sont décédés dans les établissements (8 nouveaux décès depuis le 16 mai 2021) et 595 à l’hôpital (5 nouveaux décès par rapport au 16 mai 2021).

En conclusion, contrairement au mois de janvier, il n'y a pas d'excès de mortalité dans la région la semaine passée, par rapport aux statistiques globales de l'Insee. La mortalité "reste dans des valeurs habituellement observées à cette période de l’année", précise le bulletin, qui souligne que des excès de mortalité ont toutefois été observés en Dordogne durant la semaine 17 (celle du 26 avril) et dans le Lot-et-Garonne durant la semaine 18 (celle du 3 mai). 

Plus de deux millions de personnes vaccinées

Enfin, la région Nouvelle-Aquitaine est toujours l'une des mieux couvertes de France pour la vaccination contre le coronavirus assure Santé Publique France. Au 25 mai 2021, 38.9 % des Néo-Aquitains ont reçu au moins une dose de vaccin, 18,6% de la population est totalement vacciné.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess