Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : "Nous n'échapperons pas à la deuxième vague, il faut maintenir l'effort"

Alors que deux départements de la région Nouvelle-Aquitaine sont soumis au couvre-feu depuis la semaine dernière, l'Agence régionale de santé faisait le point ce lundi 26 octobre 20sur l'évolution de l'épidémie de coronavirus dans la région. "Il faut maintenir l'effort" a insisté le patron de l'ARS.

La stratégie "tester-alerte-protéger" reste cruciale actuellement pour l'Agence régionale de santé en Nouvelle-Aquitaine (illustration).
La stratégie "tester-alerte-protéger" reste cruciale actuellement pour l'Agence régionale de santé en Nouvelle-Aquitaine (illustration). © Radio France - Valérie Mosnier

Seize patients venus de Rhône-Alpes-Auvergne ont été accueillis dans les services de réanimation de trois hôpitaux de Nouvelle-Aquitaine depuis vendredi dernier. Comme depuis le début de la crise du coronavirus, l'Agence régionale de santé surveille particulièrement deux indicateurs : le taux d'incidence et le taux d'occupation des hôpitaux. Mais si les services hospitaliers ne sont pas saturés, le directeur général de l'Agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine ne veut pas relâcher la pression. "Il faut maintenir l'effort" a lancé Benoît Elleboode ce lundi lors d'un point presse organisé par l'ARS. 

Deux départements de la région sont soumis à une mesure de couvre-feu depuis la semaine dernière (les Pyrénées-Atlantiques et la Haute-Vienne). Le "plan blanc" va être déclenché dans les hôpitaux du Béarn et du Pays basque. "Nous n'échapperons pas à la deuxième vague" a-t-il précisé, "même si nos services de réanimation ne sont pas saturés à l'échelle de la région, on constate une forte augmentation de l'activité en médecine générale. Il est fort probable que notre système de soins sera fortement sollicité dans les jours qui viennent." 

Différentes niveaux de vigilance selon les départements

Pour ce qui concerne le taux d'incidence, autre indicateur-clé de la crise, Daniel Habold, directeur de la Santé publique à l'ARS liste plusieurs niveaux de vigilance selon les territoires. Ainsi, deux départements se trouvent en-dessous des seuils d'inquiétude (la Charente et la Charente-Maritime), d'autres où "les indicateurs se tassent un peu" (la Gironde et la Corrèze), ceux qui restent "en-dessous de la moyenne régionale mais qui ont connu une très forte augmentation ces derniers jours" (la Dordogne, les Deux-Sèvres et la Vienne). Enfin, les départements de la Creuse, du Lot-et-Garonne et des Landes sont "au-dessus de la moyenne régionale et la vigilance y est importante" tandis que les Pyrénées-Atlantiques et la Haute-Vienne ont franchi le cap du couvre-feu. "Ce patchwork néo-aquitain nous place dans une des régions qui arrive à contenir en partie l'évolution de l'épidémie" souligne Daniel Habold.

Tester-alerter-protéger

L'Agence régionale de santé insiste donc sur l'importance des gestes-barrières et de la stratégie "tester-alerter-protéger". Depuis le début de la crise, 41.765 personnes ont été testées positives en Nouvelle-Aquitaine et on dénombrait 223 "clusters" vendredi dernier dont un quart identifié dans une sphère privée et familiale.

Le délai pour avoir le résultat d'un test RT-PCR en Nouvelle-Aquitaine est actuellement de 48h.
Le délai pour avoir le résultat d'un test RT-PCR en Nouvelle-Aquitaine est actuellement de 48h. - (capture d'écran ARS)
Choix de la station

À venir dansDanssecondess