Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : pas de tension hospitalière mais un appel à une "vigilance maximale"

Même si la Nouvelle-Aquitaine semble plus épargnée que les autres régions sur le front du Covid-19, Santé Publique France, dans son point hebdomadaire diffusé ce vendredi, appelle plus que jamais à une "vigilance maximale".

Les mesures barrières doivent être "plus que jamais respectées, et accentuées" estime Santé publique France.
Les mesures barrières doivent être "plus que jamais respectées, et accentuées" estime Santé publique France. © Radio France - Aurélien Accart

La bonne nouvelle, c'est qu'il n'y a pas de tension hospitalière en Nouvelle-Aquitaine. "Les indicateurs hospitaliers ne montrent pas d'augmentation importante pour le moment, même si le nombre d'hospitalisations et les admissions en réanimation augmentent légèrement", note Santé Publique France dans son point épidémiologique hebdomadaire diffusé ce vendredi. 

Dans le détail, il y a 145 personnes de plus que la semaine passée hospitalisées pour Covid-19 dans la région (586 personnes au 22 octobre). En réanimation, les patients sont 24 de plus dans la région (12 de plus en Gironde en une semaine). 

Et ce vendredi, comme durant "la première vague" les CHU de la région accueillent de nouveau des patients venus de régions plus touchées. En l'occurrence, quatre malades de St-Etienne sont accueillis à Bordeaux, deux patients de Lyon sont accueillis à Poitiers,  deux autres patients de Lyon et Villeurbanne sont accueillis à Brive.  

À ce jour, les Pyrénées-Atlantiques sont le seul département de la région soumis à un couvre-feu entre 21h et 6h du matin, dans le Pays basque et dans le Béarn.

Des taux d'incidence qui explosent dans les Pyrénées-Atlantiques et en Haute-Vienne

La mauvaise nouvelle, c'est que les taux d'incidence augmentent fortement, et particulièrement dans trois départements. L'indicateur atteint 254 nouveaux cas pour 100.000 habitants en une semaine (calculé sur la semaine précédent le 19 octobre) dans les Pyrénées-Atlantiques, 203 en Haute-Vienne, il a plus que doublé dans les Deux-Sèvres en une semaine... (voir le détail dans l'infographie ci-dessous). 

Le virus ne touche pas seulement les jeunes, mais "toutes les classes d'âge" est-il précisé dans le bulletin, "des plus jeunes aux plus âgés". Au niveau régional, le taux d'incidence, bien que moins élevé que sur la population globale, a presque doublé chez les plus de 65 ans la semaine précédent les vacances par rapport à la semaine précédente (75 pour 100.000 contre 43,9 pour 100.000).

Et attention, car on a moins dépisté durant quelques semaines, "et cette diminution a fortement influencé le taux d'incidence" souligne Santé Publique France. souligne Santé Publique France. "Il est important d’accroitre le dépistage dans la région. Cela est actuellement fait et doit se poursuivre dans les semaines à venir", conclut l'organisme.

Appel à une "vigilance maximale"

Santé Publique France appelle donc à une "vigilance maximale", d'autant que, concède l'organisme "nous n'avons aucune visibilité sur l'impact des vacances de la Toussaint (mouvements de population, regroupements familiaux, rencontres entre générations".

Il y a eu 39 décès de malades du Covid recensés à l'hôpital en une semaine (entre le 22 et le 15 octobre) sur toute la région : 21 en Gironde, quatre dans les Pyrénées-Atlantiques, trois en Corrèze, Creuse et Lot-et-Garonne, deux en Charente-Maritime, un dans les Landes, un dans les Deux-Sèvres et un en Haute-Vienne. 

Les chiffres du coronavirus en infographie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess