Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : la stabilisation de certains indicateurs à prendre avec précaution

Le nombre de cas confirmés comme le taux d'incidence sont stables indique Santé Publique France ce vendredi 9 octobre 2020 mais ces chiffres sont à observer avec prudence.

L'évolution des pratiques de dépistage peut expliquer la baisse du taux d'incidence observée dans certains départements.
L'évolution des pratiques de dépistage peut expliquer la baisse du taux d'incidence observée dans certains départements. © Radio France - NINA VALETTE

Les indicateurs-clés de suivi de l'épidémie de coronavirus en Nouvelle-Aquitaine semblent se stabiliser d'après le rapport publié par Santé Publique France ce vendredi. Le nombre de cas confirmés et le taux d'incidence tous âges (comme celui des plus de 65 ans) sont stables pour la semaine du 28 septembre au 4 octobre. Le taux de positivité en revanche est en hausse par rapport à la semaine précédente. Mais Santé Publique France maintient ses appels à la vigilance et insiste sur le fait que le virus circule activement. Et pour cause, le taux d'incidence régional reste supérieur au seuil d'alerte puisqu'il est de 65 nouveaux cas pour 100.000 habitants (alors que l'alerte est à 50 pour 100.000). Les départements de la Gironde, des Landes, du Lot-et-Garonne, de la Haute-Vienne et des Pyrénées-Atlantiques sont les plus touchés dans la région. 

Le rôle de l'évolution des pratiques de dépistage

Par ailleurs, les jeunes adultes (15 à 44 ans) continuent d'être les plus touchés par le SARS-CoV-2 avec un taux d’incidence de 113/100.000 habitants. Le taux de dépistage est en forte baisse depuis deux semaines avec environ 1000 tests/100.000 habitants dans la région en semaine 40. "Le taux d’incidence étant directement corrélé au taux de dépistage et au taux de positivité, la diminution seule du taux d’incidence doit être interprétée avec la plus grande précaution car elle peut être en partie expliquée par l’évolution des pratiques de dépistage au cours des dernières semaines" explique Santé Publique France. Une baisse du taux d’incidence est, par exemple, observée dans les départements de la Charente et de la Vienne.

389 personnes hospitalisées

La courbe des décès à l'hôpital est, elle, repartie à la hausse dans la région depuis plusieurs jours. Elle passe de 504 au 1er octobre à 529 au 8 octobre, soit 25 décès en une semaine. Côté hospitalisations, la courbe est également à la hausse, avec 389 personnes hospitalisées en Nouvelle-Aquitaine, dont 67 en réanimation au 8 octobre. Elles étaient 275 la semaine précédente, soit 24 de moins. 

Les chiffres du coronavirus en Nouvelle-Aquitaine en infographie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess