Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus en Pays de la Loire : premiers tests salivaires dans les écoles "en milieu de semaine prochaine"

Des tests salivaires vont être progressivement déployés dans les écoles des Pays de la Loire, à partir du "milieu de semaine prochaine", selon le recteur d'académie. Pour commencer, ils se feront dans certains établissements ciblés. 98 médiateurs sont recrutés.

Test salivaire dans une école.
Test salivaire dans une école. © Maxppp - Guillaume Bonnefont

La rentrée des classes sonnera ce lundi pour les écoliers des Pays de la Loire. Comme sur l'ensemble de la France, des tests salivaires seront déployés dans les écoles, maternelles et primaires, de la région afin d'éviter une propagation de l'épidémie de Covid-19. Cette campagne de tests débutera "en milieu de semaine prochaine", a précisé ce jeudi William Marois, le recteur de l'Académie de Nantes, dans certains établissements ciblés. Ces tests, approuvés par la Haute autorité de santé, ont l'avantage d'être moins désagréables que les PCR "classiques" qui nécessitent l'introduction d'un écouvillon dans le nez. 

Les tests seront, dans un premier temps, déployés dans des écoles qui se trouvent par exemple dans un secteur où le taux d'incidence est élevé, ou encore des écoles qui se situent dans un secteur où la présence d'un variant du coronavirus a été détectée. Mais pour le moment, le rectorat n'a pas précisé le nombre d'établissements concernés dès la semaine prochaine.

98 médiateurs recrutés

Cette mise en place des tests salivaires prendra "quelques jours", souligne l'ARS, l'Agence régionale de santé des Pays de la Loire. A l'occasion de la rentrée scolaire, c'est-à-dire lundi et mardi prochains, les parents seront informés par les autorités. Ils doivent en effet donner leur accord avant qu'un test soit pratiqué sur leur enfant.

Ces tests salivaires seront supervisés par des laboratoires. Ils nécessitent de récupérer la salive des enfants via un crachat dans un flacon ou, chez les plus petits, via une pipette sous la langue. Mais il faut attendre au moins une 30 minutes entre le dernier repas, la dernière boisson ou le dernier brossage de dents et le test.

Pour aider les équipes, 98 médiateurs sont recrutés par le rectorat. En début de semaine, le ministre de l'Éducation a rappelé que ces tests seront réalisés par "des personnes de santé" et non par des enseignants. Un protocole précis a été défini et prévoit que "des personnels spécialisés" des agences sanitaires de santé, "des personnels de santé de l'éducation nationale", comme les infirmières scolaires, mais aussi d'autres secteurs comme celles "des laboratoire privés" pratiquent les tests auprès des enfants, a expliqué Jean-Michel Blanquer lundi dernier.

"Le reste des personnels de l'éducation nationale peuvent être volontaires pour aider dans la supervision vis-à-vis des enfants ou le suivi administratif de ce qui se passe", a précisé le ministre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess