Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : près de 20.000 doses de vaccin pour les Deux-Sèvres en janvier-février selon l'ARS

-
Par , France Bleu Poitou

La répartition des vaccins contre le covid-19 entre les départements fait débat dans les Deux-Sèvres où certains centres n'ont pu ouvrir pour l'instant faute de doses. Le directeur de l'ARS dans le département s'explique sur les chiffres.

 Sept centres de vaccination sont pour l'instant ouverts dans les Deux-Sèvres
Sept centres de vaccination sont pour l'instant ouverts dans les Deux-Sèvres © Radio France - Noémie Guillotin

Comment sont réparties les doses de vaccins contre le coronavirus ? Plusieurs élus ont exprimé leurs interrogations sur France Bleu Poitou, notamment la députée des Deux-Sèvres Delphine Batho qui dénonce "une répartition inéquitable" alors que le département connait le plus fort taux d'incidence de la région Nouvelle-Aquitaine.

"La dotation que reçoit chaque département est établie à partir de la proportion de personnes âgées de plus de 75 ans. A partir de ce ratio, le laboratoire Pfizer alloue des plateaux qui prend en compte les contraintes logistiques pour les livraisons", explique Laurent Flament, le directeur de l'ARS dans les Deux-Sèvres pour qui "il faut faire attention aux chiffres de stock à un instant T qui ne reflètent pas la réalité des doses reçues dans un département et déjà consommées"

Nous avons un nombre de doses arrivées sur le département de quasiment 10.000 vaccins et nous allons en recevoir 10.000 autres durant tout le mois de février - Laurent Flament, directeur de l'ARS 79

"Les Deux-Sèvres ne sont pas aussi moins dotées que l'on pourrait le penser. Nous avons un nombre de doses arrivées sur le département de quasiment 10.000 vaccins et nous allons en recevoir 10.000 autres durant tout le mois de février, donc à peu près 20.000 doses ce qui nous permet d'honorer toutes les premières et deuxièmes injections pour tous les rendez-vous", poursuit Laurent Flament.

Le directeur de l'ARS qui s'appuie sur un autre chiffre. "Le nombre de vaccinations faites pour 100.000 habitants à date. La moyenne régionale est à 1950 vaccinations faites pour 100.000 habitants. En Deux-Sèvres on est à 2150".

J'ai 91 ans et je n'arrive pas à me faire vacciner - Marie-Claude, habitante de Saint-Maixent-l'Ecole

En tout cas ces doses actuellement disponibles ne permettent pas de nouvelles prises de rendez-vous pour le moment dans les sept centres ouverts. Dans les Deux-Sèvres, certains centres n'ont pas pu ouvrir, faute de vaccins. C'est le cas à Thouars, Melle ou encore Saint- Maixent-l'Ecole. Dans cette ville d'un peu plus de 7300 habitants, tout était finalisé pour ouvrir un centre de vaccination dans le hall Denfert mais cette ouverture est repoussée. "J'ai 91 ans et je n'arrive pas à me faire vacciner. Il y en a ras-le-bol. On est défavorisés", déplore Marie-Claude.

Les centres les plus proches se trouvent à Niort, à une vingtaine de kilomètres, et ils affichent complets. Léo 81 ans, casquette vissée sur la tête, n'a même pas essayé de s'y inscrire. "Je trouve cette gestion bizarre. Quand on pense à tous les gens qui habitent dans la campagne, aller tous à Niort c'est ridicule". Voire très difficile pour Marie-Claude qui n'a pas de voiture et marche à l'aide d'une canne, "il faudrait que je demande à quelqu'un de m'amener, ça compliquerait les choses".

Pour Gilberte, 84 ans, le vaccin c'est non mais elle regrette quand même l'absence de centre pour l'instant à Saint-Maixent-l'Ecole. "On se sent un peu abandonnés. Mais c'est la même choses pour d'autres médecins. Je sors de chez l'opticien et je regrette qu'il n'y ait pas d'ophtalmo à Saint-Maixent", lâche l'octogénaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess