Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus et hôpitaux surchargés : les transferts de patients d'Auvergne-Rhône-Alpes se poursuivent

Méthode déjà utilisée lors de la première vague de Covid-19 en France au printemps, le transfert de patients d'une région à une autre se poursuit. Auvergne-Rhône-Alpes étant particulièrement touchée, les hôpitaux de cette région y ont beaucoup recours. C'est ce que confirment les chiffres de l'ARS.

Transfert de patients depuis Bron, près de Lyon le 26 octobre
Transfert de patients depuis Bron, près de Lyon le 26 octobre © Radio France - ARS Auvergne-Rhône-Alpes

Comme au printemps dernier, les établissements de santé qui sentent la saturation de leurs services arriver sont aujourd'hui en capacité de transférer certains patients vers d'autres hôpitaux, dans d'autres régions. En Auvergne-Rhône-Alpes, le ministre de la santé, l'Isérois Olivier Véran a lui-même confirmé que la situation était particulièrement sensible.

Ce lundi, 14 transferts vers d'autres régions

Des transferts de patients sont donc organisés depuis le mois d'octobre "en accord avec sa famille et sous réserve de son état de santé", précise l'Agence Régionale de Santé (ARS). Ce lundi par exemple, "quatorze transferts sont prévus depuis Auvergne-Rhône-Alpes dont quatre vers la Bretagne, quatre vers la Nouvelle-Aquitaine , deux vers la région Grand-Est et quatre vers l’Île-de-France"

D'où viennent ces patients qui seront donc pris en charge loin de chez eux ? "Il s’agit de patients de l’Ain (2), du Rhône (4), de la Loire (4), de Savoie (2) et de Haute-Savoie (2)". Avec les 61 transferts déjà réalisés, les 14 d'aujourd'hui porteront à 75 le nombre de patients d'Auvergne-Rhône-Alpes confiés à d'autres établissements.

Les transferts de patients se font avec leurs accords ou celui des familles
Les transferts de patients se font avec leurs accords ou celui des familles - ARS Auvergne Rhône-Alpes

Avion, hélicoptère ou voie terrestre

L'ARS explique que ces transferts sont effectués "par avion médicalisé par des sociétés spécialisées, en lien avec les SAMU" pour ce qui concerne les transferts d'une région à une autre. En revanche, 25 transferts inter-départementaux ont été effectués depuis octobre à l'intérieur d'Auvergne-Rhône-Alpes "depuis des établissements du Rhône, de la Loire, et de la Drôme, vers le Puy-de-Dôme, la Drôme et la Savoie". Et dans ces cas-là, les transferts ont eu lieu par voie terrestre ou de manière héliportée.

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess