Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la Bretagne doit-elle donner des vaccins à d'autres régions ?

La région Bretagne, plus épargnée par le Covid-19 que d'autres régions, devrait-elle laisser filer des doses de vaccins dans d'autres régions du pays plus touchées par les contaminations ? Le maire d'Antibes y est favorable. Une infectiologue n'est pas contre non plus.

Flacons de vaccin Pfizer-BioNTech livrés dans un hôpital.
Flacons de vaccin Pfizer-BioNTech livrés dans un hôpital. © Radio France - Julien Fleury

Face à la flambée des cas de coronavirus dans l'est de la France ou dans les Alpes-Maritimes, faut-il envisager une répartition différentes des doses de vaccins dans le pays ? La question vient d'être soulevée par le maire d'Antibes, Jean Leonetti. 

"Pour avoir un équilibre et une équité il faut être inéquitable. Dans certaines régions où il y a moins de contaminations il faut que l'on vaccine moins rapidement que dans des endroits où l'on se trouve débordé comme dans la métropole niçoise", a confié celui qui est aussi médecin cardiologue lors d'une interview sur franceinfo ce lundi 22 février.

Moins de 2% des Français sont vaccinés

"C'est un avis que je partage en théorie", répond Odile Launay, membre du comité scientifique Covid-19. "Le virus circule peu dans l'Ouest de la France mais la problématique c'est que nous avons très peu de vaccins en Europe. Nous n'avons que 2% des Français qui sont vaccinés, il faudrait au moins pouvoir vacciner 25% des Français pour avoir un impact sur l'épidémie."

Au dernier décompte effectué vendredi 19 février, 56.376 Bretons avaient déjà reçu leurs deux injections contre le Covid-19 contre un peu plus de 80.000 habitants de la région Paca et 91.600 habitants du Grand Est, deux régions où l'évolution de la circulation du virus est suivie de près.

Dans le Finistère, où le taux d'incidence ne dépasse pas les 60 cas pour 100.000 habitants, un peu plus de 4,2% de la population a été vaccinée, c'est autant que dans les Alpes-Maritimes où le taux d'incidence est 10 fois supérieur à celui du département breton.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess