Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : mort d'un premier enfant atteint d'une forme proche de la maladie de Kawasaki

-
Par , France Bleu, France Bleu Provence

Un enfant de 9 ans, testé positif au Covid-19 et présentant des symptômes évoquant la maladie de Kawasaki, est mort samedi à Marseille. Selon Santé publique France, 125 enfants ont développé des symptômes similaires depuis le 1er mars.

Personnel médical de l'hôpital La Timone à Marseille (photo d'illustration).
Personnel médical de l'hôpital La Timone à Marseille (photo d'illustration). © AFP - BORIS HORVAT

Un enfant de 9 ans, atteint des symptômes d'une forme proche de la maladie de Kawasaki décrite chez de jeunes patients ayant été en contact avec le coronavirus, est mort, indique l'AFP ce vendredi confirmant une information de La Provence. Il s'agit du premier décès de ce type en France. 

Le jeune garçon, décédé d'une "atteinte neurologique liée à un arrêt cardiaque", avait "une sérologie montrant qu'il avait été en contact" avec le coronavirus, mais n'avait pas développé les symptômes du Covid-19, a précisé à l'AFP le professeur Fabrice Michel, chef du service de réanimation pédiatrique de La Timone à Marseille. L'enfant a fait "un malaise grave avec un arrêt cardiaque" chez lui avant d'être transporté dans ce service spécialisé. Il y a reçu "des soins pendant sept jours", et est décédé samedi, a indiqué le médecin.

125 enfants touchés en France

Fin avril, des pédiatres avaient averti que des enfants testés positifs au Covid-19 présentaient des symptômes similaires à ceux de la maladie de Kawasaki qui entraîne une inflammation des vaisseaux sanguins, "avec une note inflammatoire et myocardique beaucoup plus marquée". Selon Santé publique France, 125 signalements "de maladies systémiques atypiques pédiatriques confirmées ou suspectées d’être en lien avec le Covid-19" ont été rapportés entre le 1er mars et le 12 mai. L'agence précise que "les manifestations cliniques étaient constituées de syndromes d’inflammation systémique avec myocardite pour 72 patients, et de syndromes d’inflammation systémique sans myocardite pour 47 patients." 

Plus de la moitié des cas ont été déclarés en Île-de-France. La majorité de ces jeunes patients étaient des filles (54%). Un tiers était âgé de 5 à 9 ans, un peu plus d'un quart de 10 à 14 ans et autant d'1 à 4 ans.

Dans la plupart des cas (52%), ces enfants avaient été testés positifs au Covid-19 précise Santé publique France, "et le lien au virus était probable chez 15 (12%) patients supplémentaires. Pour 29 patients (23%), les résultats étaient encore en attente et le statut était inconnu pour les 16 autres" le 12 mai. D'après l'agence, "ces résultats sont très en faveur d’un lien entre l’infection par le SARS-CoV-2 et cette pathologie." Et "les données recueillies confirment l’émergence d’un syndrome inflammatoire systémique rare chez l’enfant avec fréquente atteinte cardiaque, lié à l’épidémie de Covid-19, également observée dans d’autres pays" conclut Santé publique France.

Interrogé par l'AFP, le professeur Michel s'est montré rassurant, indiquant que ces cas concernent "très peu d'enfants, et un seul décès, ils ne doivent pas inquiéter outre mesure". Il faut "consulter quand les enfants ont de la fièvre pendant plus de deux jours et des signes associés", a-t-il ajouté.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess