Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus et vaccination : le collectif des 35 citoyens tirés au sort débute ses travaux ce samedi

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le collectif de 35 citoyens français tirés au sort pour "partager les préoccupations" et "interrogations" de la société française quant à la campagne de vaccination sera installé ce samedi a indiqué vendredi le Conseil économique, social et environnemental (Cese).

Centre de vaccination installé au sein de la clinique Saint-Luc à Schirmeck (Bas-Rhin), le 15 janvier 2021 (illustration).
Centre de vaccination installé au sein de la clinique Saint-Luc à Schirmeck (Bas-Rhin), le 15 janvier 2021 (illustration). © Maxppp - PHOTOPQR/L'ALSACE/Jean-Marc LOOS

Les 35 Français tirés au sort le 4 janvier pour former un "collectif de citoyens", chargé de se prononcer sur la stratégie vaccinale en France, doit débuter ses travaux ce samedi 16 janvier. Le président de la République Emmanuel Macron a chargé le Conseil économique, social et environnemental (Cese) de sa mise en place. Le panel composé de 18 femmes et 17 hommes venant de toutes les régions, se veut "représentatif de la diversité française", notamment en termes d'âge, d'habitat, de catégories socio-professionnelles et de niveaux d'études.

Selon le conseiller du Cese et co-rapporteur du projet Pierre Lafont, parmi ces personnes, 17% se sont déclarées hostiles à la vaccination, 45% indécises et 38% favorables, a-t-il dit lors d'une conférence de presse en ligne, précisant que l'installation de ce collectif se fera par visioconférence en raison de la crise sanitaire. En outre, 20% des répondants ont accepté de participer à ce collectif, a précisé le Cese.

"Trois séquences" de travail

Le groupe travaillera en "trois séquences" : jusqu'à la fin mars il devra "accompagner" la "préparation de la campagne de vaccination par cibles prioritaires puis grand public", jusqu'à la fin juillet "accompagner la campagne de vaccination grand public" et, après juillet, "établir le bilan et le suivi de la campagne de vaccination". 

La commission temporaire chargée de piloter ce dispositif au sein du Cese - qui portera à l'exécutif "les observations et les recommandations de la société civile organisée" - a également annoncé le lancement vendredi "d'une plateforme de consultation (vaccinationcovid.lecese.fr) pour permettre l'expression du plus grand nombre de citoyens", a indiqué Marie-Andrée Blanc, la présidente de cette commission. Le premier rapport d'étape est attendu pour le 23 février.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess