Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : forte diminution du dépistage du VIH en France lors du premier confinement

-
Par , France Bleu

A l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida, Santé Publique France alerte ce mardi sur la forte diminution du dépistage du VIH en France, lors du premier confinement. Le nombre de tests sanguins a baissé de 56% entre février et avril.

Un stand de dépistage du virus du Sida à Paris.
Un stand de dépistage du virus du Sida à Paris. © Maxppp - Aurelien Morissard

L'épidémie de coronavirus a eu un effet important sur les dépistages des infections par le virus du sida. En effet, selon les chiffres dévoilés par Santé Publique France ce mardi, les tests sanguins ont diminué de 56% entre février et avril dernier, lors du premier confinement.

Le nombre de ces tests "a ensuite ré-augmenté en mai et juin, sans atteindre les niveaux observés en début d'année", souligne l'agence sanitaire dans un bulletin sur la surveillance du VIH, publié à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida du 1er décembre.

Plus de six millions de tests réalisés l'an dernier

Toujours selon Santé Publique France, "6,2 millions de sérologies VIH ont été réalisées en 2019 par les laboratoires de biologie médicale". Le dépistage avait progressé ces dernières années (plus 10% entre 2014 et 2018 et plus 6% entre 2018 et 2019). 

L'an denier, le taux de positivité est de 1,9 pour 1.000 tests sanguins, comme en 2018. Les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes et les hétérosexuels nés à l'étranger représentent respectivement 43% et 37% des découvertes de séropositivité déclarées entre janvier 2019 et septembre 2020. Les hétérosexuel(le)s né(e)s en France représentent 14% du total des découvertes de séropositivité. 

Par ailleurs, environ 79.500 autotests pour le VIH ont été vendus en pharmacie en 2019, soit une augmentation de 6% par rapport au total des ventes l'année précédente. 

Le dépistage, l'unique moyen d'établir le diagnostic

"Le dépistage est l’unique moyen de réduire le délai entre infection et diagnostic et permettre aux personnes d’accéder au plus tôt aux traitements qui permettent de vivre, tout simplement", rappelle Santé Publique France.

Un traitement efficace permet de ne pas transmettre le virus lors de ses relations sexuelles, même sans préservatif, ajoute l'agence, s'appuyant sur une campagne d'affichage sur internet lancée jusqu'au 28 décembre. Cette campagne vise notamment à faire connaître l'effet préventif du traitement antirétroviral (le"TasP" en anglais), encore trop souvent méconnu. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess