Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le CHRU de Brest s'organise pour faire face au pic de l'épidémie

Le CHRU de Brest se réorganise en vue du pic de l'épidémie de coronavirus dans l'ouest breton. Des lits de réanimation supplémentaires et un pôle de La Cavale Blanche entier vont être dédiés aux patients qui en sont atteints.

Depuis mardi midi, la France est confinée pour lutter contre le coronavirus
Depuis mardi midi, la France est confinée pour lutter contre le coronavirus © Radio France - Thierry GACHON

C'est la mobilisation générale au CHRU de Brest. L'hôpital se réorganise, notamment à La Cavale Blanche, pour se préparer à un "pic de l'épidémie de coronavirus qui est encore devant nous", explique le directeur Philippe El Saïr. 

Doublement des capacités de réanimation

"Le nombre de lits de réanimation vient d'être doublé pour être porté à 126 sur tout le territoire du CHRU de Brest", indique Eric Stindel, président de la commission médicale de l'établissement. Dans le détail, il y en a désormais 83 à La Cavale Blanche à Brest, 25 à l'hôpital de Morlaix, 10 à l'hôpital des armées (CHIA) et 8 à la clinique Keraudren. 

Pour cela, il a fallu libérer des lits accueillant d'ordinaire les patients avec des pathologies plus légères. "On en a des disponibles puisque l'activité des urgences classiques a considérablement baissé, les trois quart étant dédiées au malades du coronavirus", indique Philippe El Saïr.  

Un pôle sanctuarisé pour les patients Covid

"On va sanctuariser le pôle 3 de l'hôpital de La Cavale Blanche pour accueillir les patients Covid dont l'état est sérieux mais ne nécessite pas de réanimation", précise Eric Stindel. Il s'agit de pouvoir accueillir 107 malades sur trois étages. Ce dispositif sera opérationnel dès ce jeudi.

"Si la situation est très grave, on pourra monter jusqu'à 187 lits", indique-t-il.

Réorganisation des urgences

Dès à présent, "on a mis en place une _filière d'accueil aux urgences pour les patients suspectés de Coviddont les symptômes sont très sévères_, avec une détresse respiratoire sérieuse", précise Eric Stindel. C'est d'ailleurs le seul et unique cas dans lequel il faut aller directement à l'hôpital, autrement appeler son médecin traitant si les symptômes sont légers, et le 15 s'ils sont plus importants. Aujourd'hui, les trois quart des effectifs des urgences à La Cavale Blanche sont dédiés à la gestion des cas suspects de coronavirus. 

En cas de pic très grave de l'épidémie dans les prochains jours, les urgences pourront être renforcées. "On aura toujours le service des urgences actuels, avec la capacité de _mobiliser un étage au sous-sol pour y faire des urgences bis pour les patients Covid, avec 16 appareils respiratoires_". Une mesure qui ne sera déployée qu'en cas de déclenchement du plan blanc.

=> Plus d'informations à venir 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess