Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : il n'y a pas "d’échappement majeur" du variant breton

Un nouveau variant du Covid-19 a été détecté au début du mois de mars à l'hôpital de Lannion, dans les Côtes-d'Armor. Ce mercredi 31 mars, les premiers résultats de l'enquête flash montrent que le virus ne se propagerait pas de façon importante.

Une biologiste analyse des prélèvements nasaux de patients suspectés d'être contaminés par le Covid-19. (Illustration)
Une biologiste analyse des prélèvements nasaux de patients suspectés d'être contaminés par le Covid-19. (Illustration) © Radio France - Paul Sertillanges

Un peu moins d'un mois après la découverte d'un "variant breton" du Covid-19 à l'hôpital de Lannion dans les Côtes-d'Armor, les investigations se poursuivent afin de savoir s'il se diffuse de façon importante dans la population. 

662 échantillons transmis à l'institut Pasteur

Les premiers résultats semblent montrer qu'il n'y a pas "d'échappement majeur" du variant comme l'indique ce mercredi 31 mars l'agence régionale de santé. Une enquête flash a été réalisée auprès des laboratoires bretons. Pas moins de 662 tests Covid positifs ont été envoyés à l'institut Pasteur pour être analysés. 

Le variant n'a pas été détecté dans les 518 premiers échantillons examinés. Il reste 144 séquençages à réaliser. "Ces éléments doivent cependant faire l’objet de plus amples recherches et expériences pour être définitivement validés et faire l’objet d’une reclassification formelle du variant," ajoute l'agence régionale de santé. Pour le moment il reste classé "sous surveillance".

Depuis sa découverte, treize patients ont été contaminés par le variant breton du virus, dont sept sont décédés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess