Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : il offre les visières qu'il fabrique avec son imprimante 3D

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu

Devant la pénurie de masques et de lunettes, un jeune Bayonnais a décidé d'apporter son aide. Anthony Llévot actionne jour et nuit son imprimante 3D pour créer des visières en plastique recyclable.

Il suffit d'une heure pour imprimer une visière
Il suffit d'une heure pour imprimer une visière © Radio France

Anthony Llévot distribue les visières qu'il imprime dès qu'il peut. Il s'est installé le temps du confinement à Capbreton, auprès d'un proche malade et c'est en voyant les infirmières libérales sans matériel de protection à cause de la pénurie de masques, de blouses ou de gants, qu'il a activé son imprimante 3D. Il n'a de cesse d'en offrir chaque jour, à la boulangère, dans les supermarchés, aux soignants, à tous ceux qui travaillent et ne sont pas protégés. Anthony Llévot avoue son incompréhension, "très peu de personnes sont protégées. Ce n'est pas normal de voir ça en pleine épidémie de coronavirus".

Les "Makers contre le Covid"

Anthony Llévot offre ses visières et en a proposé à l'hôpital de Bayonne.
Anthony Llévot offre ses visières et en a proposé à l'hôpital de Bayonne. © Radio France

Le jeune homme appartient à un groupe de détenteurs d'imprimantes 3D répartis dans toute la France baptisé les "Makers contre le Covid" ("maker" qui signifie en anglais "fabricant"). Cette chaîne de solidarité ne cesse de grandir depuis le début de l'épidémie du Covid 19. Effarés de voir un tel manque de matériel de protection et notamment des masques et lunettes, ils se sont lancés dans la fabrication de certains modèles tels que les visières. Ils font tout gratuitement et les donnent à tous ceux qui en ont besoin. 

"Cela remplace des lunettes, il faut mettre la visière en complément d'un masque FFP2. J'achète des feuilles de plastique PVC, des feuilles transparentes. C'est un plastique recyclable en amidon de maïs. Entre l'élastique et le plastique, cela me coûte au maximum 30 à 40 centimes" détaille Anthony Llévot en soulignant la facilité et le coût minime de fabrication. Le modèle de ces visières est homologué. De nombreux hôpitaux en recherchent. Anthony Llévot en a proposé au Centre Hospitalier de la Côte Basque. Il attend désormais la réponse.

Reportage : des visières homologuées très recherchées par les hôpitaux

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu