Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : Jean-François Delfraissy prévoit une quatrième vague à la rentrée, moins forte grâce au vaccin

-
Par , France Bleu

Le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy s'attend à une quatrième vague de coronavirus à la rentrée de septembre. Mais il a ajouté, ce mercredi sur France Inter, s'attendre à une vague "beaucoup plus nuancée" grâce à la vaccination.

Dans un centre de vaccination, à Bordeaux.
Dans un centre de vaccination, à Bordeaux. © AFP - BURGER/Phanie

Le Professeur Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, s'attend à une quatrième vague épidémique de Covid-19 à la rentrée, mais selon lui, elle sera beaucoup moins fortes que les précédentes. 

"Je crois qu'on aura une quatrième vague mais qu'elle va être beaucoup plus nuancée que les trois premières, car il y a un niveau de vaccination qui n'est pas du tout le même", a -t-il déclaré sur France Inter. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des bons chiffres "faussement rassurants" 

Jean-François Delfraissy qualifie aussi de "faussement rassurants" les récents bons chiffres sur l'incidence du virus, à cause de la présence du variant Delta, extrêmement contagieux.  Or le vaccin est efficace "quand on a eu deux injections", pour les vaccins qui nécessitent deux injections, et il ne l'est pas "quand on a eu une seule injection", souligne-t-il. "D'où le message, il faut se faire vacciner" et "avoir eu ses deux injections pour la rentrée".  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une troisième dose à l'automne pour les plus fragiles ? 

Interrogé sur la pertinence d'une troisième dose pour les personnes les plus fragiles ou les plus âgées, Jean-François Delfraissy a indiqué qu'on n'avait "pas encore de données scientifiques extrêmement solides là-dessus".  Mais "le fond de ma pensée, c'est qu'il faudra une troisième dose pour stimuler un système immunitaire qui est un peu défaillant quand on a un certain âge, pour les personnes au-dessus de 60 ou 70 ans", a-t-il dit. "Une troisième dose sera probablement envisagée à partir de l'automne", selon lui.

Delfraissy favorable à l'obligation de se faire vacciner les soignants 

Le professeur a par ailleurs indiqué avoir "changé d'avis" sur la question de l'obligation de vaccination pour les soignants. "J'étais contre l'obligation mais il me semble que maintenant on a atteint le niveau où on va devoir envisager une obligation. A mes yeux, beaucoup se joue dès maintenant", a déclaré l'immunologiste.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess