Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : visualisez la progression de la vaccination en France

- Mis à jour le -
Par , France Bleu
France

La vaccination contre le coronavirus a débuté fin décembre en France. Calendrier, doses injectées, produits : visualisez dans cet article l'avancement de cette campagne vaccinale dans le pays.

Une injection de vaccin contre le coronavirus à Toulouse (Haute-Garonne) [photo d'illustration].
Une injection de vaccin contre le coronavirus à Toulouse (Haute-Garonne) [photo d'illustration]. © Radio France - Manon Klein

Depuis le début de la vaccination contre le Covid-19 en France, le 26 décembre 2020, plus de 17,5 millions de personnes ont reçu au moins une première injection de vaccin. Cela représente plus de 26,1 % de la population française. Par ailleurs, 12,1 % des Français sont complètement vaccinés. Cela signifie qu'ils ont reçu deux doses de vaccin Pfizer/BioNTech, Moderna ou AstraZeneca ; une seule dose de vaccin de Johnson & Johnson ; ou trois doses s'il s'agit de personnes immunodéprimées.

Les injections ont lieu dans des centres de vaccination, des "vaccinodromes", dans les établissements de santé, au cabinet des médecins libéraux, à domicile ou encore en pharmacie. De nombreux professionnels de santé peuvent vacciner : médecins, infirmiers, sages-femmes, pharmaciens, pompiers, vétérinaires, dentistes, etc. Par ailleurs, l'armée est mobilisée en renfort pour des questions logistiques dans le cadre de la crise sanitaire mais aussi pour vacciner.

Quel est le calendrier de la vaccination ?

La stratégie du gouvernement depuis le début de la campagne de vaccination fin décembre est de protéger en premier les personnes les plus fragiles et/ou porteuses de comorbidités. La vaccination a ensuite été étendue aux professionnels de santé et aux personnes travaillant auprès de personnes fragiles. Elle s'ouvre semaines après semaines à de nouvelles classes d'âge, la dernière étape étant l'ouverture de la vaccination à toutes les Français de plus de 18 ans à partir du 12 mai mais uniquement pour les doses qui n'ont pas trouvé preneurs la veille pour le lendemain. Vous retrouvez la liste des personnes prioritaires sur le site sante.fr. La vaccination sera ouverte à tous les adultes à partir du 15 juin.

Le calendrier vaccinal simplifié.
Le calendrier vaccinal simplifié. © Visactu

Où en est la vaccination en France ?

En Martinique, 11 ,2 % des habitants ont reçu une première dose ; 9,5  % en Guyane ; 5,8  % en Guadeloupe ; 11,1  % à la Réunion ; 6  % à Mayotte. Les chiffres ne sont pas communiqués pour Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Martin et Saint-Barthélemy. 

La densité de population et la répartition des personnes fragiles jouent un rôle important dans ces écarts entre les régions. Ainsi, plus de 2,6 millions de personnes ont reçu au moins une première dose de vaccin en Ile-de-France contre près de 121.000 en Corse.

Quels vaccins contre le Covid-19 sont autorisés aujourd'hui en France ?

Quatre vaccins contre le Covid-19 ont été autorisés en France : Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson.

Pfizer/BioNTech

Pfizer/BioNTech est le premier vaccin anti-Covid autorisé en France. Ce produit développé par le géant américain Pfizer et la société allemande BioNTech a reçu le feu vert de la Haute autorité de santé le 24 décembre dernier, après avoir reçu un avis favorable de l'Agence européenne des médicaments. 

Il s'agit d'un vaccin à deux doses. Le délai entre les deux injections a été allongé à 42 jours au lieu de 28 pour "nous permettre de vacciner plus vite sans voir se réduire la protection", a détaillé le ministre de la santé. Il est efficace à 95% d'après les résultats des essais cliniques.

Ce vaccin impose un travail logistique important puisqu'il se conserve à - 70 degrés dans des congélateurs spécifiques.

Des vaccins Pfizer/BioNTech conservés à - 70 degrés dans des super-congélateurs.
Des vaccins Pfizer/BioNTech conservés à - 70 degrés dans des super-congélateurs. © Radio France - Fred Chapuis

Moderna

Moderna est le deuxième vaccin a avoir été autorisé en France dans le cadre de cette pandémie, le 8 janvier dernier. Ce vaccin américain nécessite également deux doses et comme pour Pfizer, le délai entre les deux injections a été allongé. Selon les résultats des essais cliniques, il est efficace à 95%. Il se conserve à - 20 degrés.

Un flacon de vaccin Moderna.
Un flacon de vaccin Moderna. © AFP - Geoff Caddick

AstraZeneca

AstraZeneca est le troisième produit autorisé en France, depuis début février. Il est développé par le groupe pharmaceutique AstraZeneca et l'université d'Oxford. Il est aussi injecté en deux fois et se conserve à + 5 degrés. Son efficacité se situe entre 60 et 70% selon les études.

Ce vaccin est plus critiqué que les deux précédents, en raison des retards de livraison et de doutes sur ses effets secondaires. Les injections avec ce produits ont été interrompues quelques jours mi-mars dans plusieurs pays d'Europe, dont la France, après de graves problèmes sanguins découverts chez des personnes vaccinées. Les autorités sanitaires jugeant que la balance bénéfice/risque reste favorable, il a finalement été de nouveau autorisé en France mais seulement pour les plus de 55 ans. Les Français de moins de 55 ans qui avaient reçu une première injection du vaccin d'Astrazeneca recevront une deuxième dose de Pfizer ou Moderna, avec un intervalle de douze semaines entre les deux.

Un flacon de vaccin AstraZeneca.
Un flacon de vaccin AstraZeneca. © Radio France - Richard Vivion

Johnson & Johnson

Le quatrième et dernier vaccin autorisé en France jusqu'ici est le belge et américain Johnson & Johnson. Il a reçu son feu vert le 12 mars dernier. Ce vaccin ne nécessite lui qu'une seule injection et peut être stocké à des températures de réfrigérateur. Il est efficace à 85% contre les formes graves et à 66% en général, selon les résultats de l'essai clinique, qui a porté sur environ 40.000 personnes.

Le 20 avril, l'Agence européenne du médicament a confirmé un lien entre ce vaccin et de "très rares cas" de thromboses, mais considère que la balance bénéfices-risques reste favorable.

En France, il est administré aux personnes de plus de 55 ans. Les premières injections ont eu lieu le 24 avril.

Un flacon du vaccin Janssen utilisé aux Etats-Unis.
Un flacon du vaccin Janssen utilisé aux Etats-Unis. © AFP - Stephen Zenner / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images
Choix de la station

À venir dansDanssecondess