Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
EN DIRECT - Paris : quatre personnes blessées à l'arme blanche, un suspect interpellé
Dossier : Coronavirus : journal d'un médecin

Coronavirus - Journal d'un médecin : "Chers internes, vous vous êtes battus héroïquement"

-
Par , France Bleu, France Bleu Touraine

Le professeur Louis Bernard est infectiologue, chef du service des maladies infectieuses au CHU de Tours, ancien chef de clinique à Paris. Tous les matins, il a livré à France Bleu ses pensées sur la crise sanitaire due au coronavirus, à laquelle il a été confronté dans son hôpital.

Des soignants luttant contre l'épidémie de coronavirus.
Des soignants luttant contre l'épidémie de coronavirus. © AFP - THOMAS COEX

Louis Bernard était en première ligne dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus. Infectiologue, chef du service des maladies infectieuses au CHU de Tours, ancien chef de clinique à Paris, il a livré tous les matins au réveil son témoignage sur la crise sanitaire à laquelle il était confronté. Il est revenu sur des histoires individuelles*, a réfléchi à la gestion de la crise, a confié ses questionnements intimes. Et dit cette fois-ci "au revoir" aux internes venus prêter main forte pendant l'épidémie.

Docteur senior ou junior, nous avons appris ensemble

"Chers Internes du Covid vous venez de quitter le service de maladies infectieuses, merci et merci, vous avez été exemplaires. Nous avons vécu ensemble une sacrée aventure. Pourtant étiqueté "ancien", je n’étais pas des plus rassurants. Parfois muet face à cette nouvelle pathologie, j’ai découvert avec vous les symptômes et la sournoiserie du Covid-19. Le dernier jour, lors du fameux entretien d’évaluation de fin de stage, très ému, je vous ai vus un par un, du plus jeune au plus vieux. Nous vous appelons "docteur junior", mais dans cette aventure je n’étais pas plus senior que vous. Nous avons appris ensemble.

Rien n’a été simple, isolés de vos proches, de vos amis, vous vous êtes battus sans broncher jour et nuit face à une folle épidémie, bravant héroïquement ce virus inconnu, toujours dans l’intérêt du malade. Au front masqué, toujours debout. Merci aussi à tous les jeunes et anciens collègues venus en aide. 

Après l’entretien, nous avons entamé le processus de déconfinement par une soirée prolongée. Infectiologues prudents imprégnés de substances légales virucides, décovidés et désinhibés, vous m’avez offert une peluche loup masqué annotée d’une attention particulière : "Monsieur Bernard, nous avons muselé le loup dans la bergerie, les internes du Covid". Les amis, continuez votre chemin médical, nous avons besoin de vous, vous avez prouvé que vous étiez formidables. Que le "Ségur" de la santé vous donne la place que vous méritez. 

-
- - -

Merci pour les patients, pour l’équipe et pour moi aussi !

Salut et merci les artistes. Chapeaux bas."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess