Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus - Journal d'un médecin : "Le Covid l’a épargnée, il ne lui a pas volé son deuil et ses larmes"

- Mis à jour le
Par

Le professeur Louis Bernard est infectiologue, chef du service des maladies infectieuses au CHU de Tours, ancien chef de clinique à Paris. Il livre tous les matins à France Bleu ses pensées sur la crise sanitaire due au coronavirus, à laquelle il est confronté dans son hôpital.

Un enterrement (photo d'illustration). Un enterrement (photo d'illustration).
Un enterrement (photo d'illustration). © Maxppp - Alexis Sciard

Louis Bernard est en première ligne dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus. Infectiologue, chef du service des maladies infectieuses au CHU de Tours, ancien chef de clinique à Paris, il livre tous les matins au réveil son témoignage sur la crise sanitaire à laquelle il est confronté. Il revient sur des histoires individuelles*, réfléchit à la gestion de la crise, confie ses questionnements intimes. C'est son journal de bord, à retrouver tous les jours sur francebleu.fr.

Publicité
Logo France Bleu

Partout le virus dicte sa loi

"Hania vient de perdre son mari d’une longue maladie. Il n’est pas mort à cause du Covid. Pour accompagner le dernier voyage de son époux défunt vers son pays, Hania doit subir un test. Un test Covid. La procédure internationale mise en place par son pays depuis le début du confinement impose ce test. Il doit être négatif pour qu’elle puisse entrer sur le territoire.

Des milliers de familles souffrent ainsi de cette double douleur. Celle de perdre un parent et bien souvent l’interdiction de rassembler les proches, les amis autour du défunt. Des obsèques cachées qui font suite à une solitude désespérée pour les mourants atteints du Covid. Ce minuscule microbe a provoqué un énorme chambardement. Jusqu’aux confins de la vie.

Dépistages de masse, distanciation, isolement, confinement, déconfinement progressif conflictuel...

Partout le virus dicte sa loi. Dépistages de masse, distanciation, isolement, confinement, déconfinement progressif conflictuel, accusations à tort des enfants porteurs. En prime, virus, tu triches avec des tests aux résultats faussement négatifs, trompeurs, jamais définitifs. Nous ne comprenons toujours pas ton mode de fonctionnement. La façon dont tu nous envahis, ton jeu de cache-cache permanent. Silencieux un jour, tonitruant le lendemain. Tu as mis le monde au pas. À ton pas. Notre éthique, nos convictions, nos règles, nos lois, nos libertés ont été bouleversées.

Prélèvement sans consentement, confinement de type carcéral, déclaration obligatoire pour les positifs, levée de l’anonymat. Tu as brisé les maillons de nos codes de vie.

Hania est négative. Demain, elle pourra pleurer sur la tombe de son mari. Le Covid l’a épargnée. Il ne lui a pas volé son deuil et ses larmes."

* Les prénoms sont systématiquement modifiés.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu