Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus : journal d'un médecin

Coronavirus - Journal d'un médecin : "Marie, 103 ans, va rentrer chez elle"

Le professeur Louis Bernard est infectiologue, chef du service des maladies infectieuses au CHU de Tours, ancien chef de clinique à Paris. Il livre tous les matins à France Bleu ses pensées sur la crise sanitaire due au coronavirus, à laquelle il est confronté dans son hôpital.

La main d'une personne âgée (illustration)
La main d'une personne âgée (illustration) © AFP - Patricia Huchot-Boissier / Hans Lucas

Louis Bernard est en première ligne dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus. Infectiologue, chef du service des maladies infectieuses au CHU de Tours, ancien chef de clinique à Paris, il livre tous les matins au réveil son témoignage sur la crise sanitaire à laquelle il est confronté. Il revient sur des histoires individuelles*, réfléchit à la gestion de la crise, confie ses questionnements intimes. C'est son journal de bord, à retrouver tous les jours sur francebleu.fr.

Marie a vécu deux guerres : la troisième, celle du Covid-19, vient de la frapper

"Marie, 103 ans. Éric, 27 ans. Marie a été touchée en pleine nuit dans son EHPAD. Diarrhée profuse, asthénie majeure, essoufflement. La triste triade gériatrique souvent rapide et fatale. Éric réside à l’internat. Sous son masque, il enchaîne gardes et astreintes face à un virus que ses pairs ne parviennent toujours pas à cerner. Marie semble poser son regard fiévreux sur l’écran de télé en face d’elle. Une chaîne d’information continue. Chute de la bourse, pénurie de masques tournent en boucle. 

Marie a vécu deux guerres. La troisième, celle du Covid-19, vient de la frapper. Immobile, elle sent arriver la fin de son histoire. Ses yeux bleus disent qu’elle sait l’issue probable de cette ultime guerre. 

Les heures inquiètes se transforment en lueur de l’aube

Éric lui tient la main, il prend le pouls, ajuste le débit d’oxygène. L’oxygène de la vie. Il regarde intensément Marie comme pour trouver une réponse rassurante à ses questions. Que faire ? Corticoïdes ? Hydroxychloroquine ? Soins palliatifs ? Éric fait le point avec les médecins seniors. Il écoute les conseils, l’expérience. Jour après jour, Éric caresse la main de Marie. Avec tendresse et douceur, il lui parle, la rassure. 

Les heures inquiètes se transforment en lueur de l’aube. Le corps de Marie chemine vers la victoire. Son sang transporte davantage et mieux les bouffées d’oxygène. La vie l’emporte. À présent Marie et Éric échangent sourires et projets. La guérison est là. Le savoir-faire et la technique ont gagné. Éric et Marie vont quitter l’hôpital. Chacun de son côté. Éric marche au bord de la Loire dont les méandres paresseux rejoignent toujours la mer malgré l’obsession de l’homme à vouloir la dompter. Éric respire au bord de ce fleuve de vie, content aussi du repos à venir. Marie va rentrer chez elle. Victorieuse, lumineuse et vivante. Merci Éric."

* Les prénoms sont systématiquement modifiés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess