Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus : journal d'un médecin

Coronavirus - Journal d'un médecin : "Ouf le résultat est négatif pour Paul, 22 ans... l'âge de mon fils"

Le professeur Louis Bernard est infectiologue, chef du service des maladies infectieuses au CHU de Tours, ancien chef de clinique à Paris. Il livre tous les matins à France Bleu ses pensées sur la crise sanitaire due au coronavirus, à laquelle il est confronté dans son hôpital.

Un malade soigné à l'hôpital, en pleine épidémie de coronavirus (illustration).
Un malade soigné à l'hôpital, en pleine épidémie de coronavirus (illustration). © AFP - Pascal Guyot

Louis Bernard est en première ligne dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus. Infectiologue, chef du service des maladies infectieuses au CHU de Tours, ancien chef de clinique à Paris, il livre tous les matins au réveil son témoignage sur la crise sanitaire à laquelle il est confronté. Il revient sur des histoires individuelles*, réfléchit à la gestion de la crise, confie ses questionnements intimes. C'est son journal de bord, à retrouver tous les jours sur francebleu.fr.

Donner ou pas le placebo à Paul ?

Paul vient d’être admis dans le service. C’est un étudiant de 22 ans. Son âge, son statut, nous renvoie à nos enfants. Impossible de ne pas y penser. Cette épidémie va durer. Nous sommes loin d’apercevoir le bout du tunnel. Pourvu que le confinement se poursuive ! Que les pouvoirs publics tiennent bon. Nous n’avons pas de meilleure arme pour le moment afin d’éviter la saturation hospitalière et les victimes. 

Paul dit avoir parfaitement respecté le confinement. Il nous raconte sa vie quotidienne. Son amie est infirmière. Il a bien vu qu’elle était enrhumée ces derniers jours. En fait, elle a probablement été infectée à l’hôpital. 

Paul dit avoir parfaitement respecté le confinement

Paul respire difficilement. Mal de tête. Grande fatigue. Courbatures douloureuses. Il est épuisé. L’oxygène lui fait du bien. Que faire ? Attendre ou tenter les corticoïdes qui ne sont pas sans risque dans son état. 

Depuis hier nous avons enfin le feu vert pour participer à Discovery. Cet essai clinique européen en faveur de la recherche d’un traitement contre ce coronavirus. Nous allons peut-être proposer Discovery à Paul. Avec la possibilité très délicate qu’il reçoive le placebo. Un produit neutre, qui ne contient aucun médicament. Les discussions sont vives entre les médecins de l’équipe sur le choix des traitements, l’éthique. Restons calme. Pas facile. 

Les discussions sont vives entre médecins, sur le choix des traitements, l'éthique

Théoriquement ce virus indomptable ne touche pas si violemment les jeunes. Alors pourquoi Paul ? Il faudra tester son immunité. Le scanner des poumons est plutôt rassurant, actuellement toute anomalie est souvent considérée Covid-19. Soyons raisonnables et attendons de prouver la présence de ce fichu microbe. 

Nous allons prendre le temps pour trouver un contact avec la famille de Paul. Prévenir. Même si les visites seront interdites. Les informations communiquées très prudentes. Nous savons la douleur de l’attente inquiète, paniquée, pour les familles. 

Paul a 22 ans. L’âge de mon fils. 

Ouf, le résultat vient de nous arriver. Covid-19 négatif pour Paul. Il souffre d’une pneumopathie bactérienne classique. Les antibiotiques seront efficaces. 

* Les prénoms sont systématiquement modifiés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu