Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : l'Allemagne classe la France comme zone à "haut risque" d'infection

- Mis à jour le -
Par , France Bleu
France

La France est officiellement classée par l'Allemagne "zone à haut risque de contamination" au Covid-19. A partir de ce dimanche, la plupart des voyageurs français vont devoir observer une période de quarantaine à l'arrivée et disposer d'un test négatif de moins de 48 heures.

Centre de dépistage à la frontière franco-allemande.
Centre de dépistage à la frontière franco-allemande. © AFP - JEAN CHRISTOPHE VERHAEGEN

L'Allemagne a officiellement annoncé ce vendredi qu'elle classait tout le territoire français, y compris l'outre-mer, zone "à haut risque" d'infection du coronavirus. La décision a été prise par l'institut sanitaire Robert Koch (lien en allemand), l'institut allemand de veille épidémiologique et prend effet dimanche 28 mars à 0:01.

Pour les voyageurs en provenance de France, cette décision implique notamment des contrôles au moins aléatoires aux frontières, une période de quarantaine à l'arrivée et un test négatif de moins de 48 heures. Un test antigénique peut suffire précise la préfecture du Bas-Rhin. L'enregistrement préalable via un site dédié reste obligatoire pour les séjours de plus de 24 heures.

Des contraintes particulières pour les travailleurs frontaliers

Pour les habitants du Grand Est, région frontalière, c'est une source de difficultés quotidiennes : 46.000 frontaliers vont travailler quotidiennement en Allemagne, dont 30.000 depuis l'Alsace. Mais les contraintes s'appliquant à ces frontaliers pourraient être moins sévères que pour les voyageurs français en général.

Selon France Bleu Alsace, les travailleurs frontaliers qui se rendent dans l'Etat du Bade-Wurtemberg n'auront à présenter que deux tests de dépistage négatif par semaine. Cela concerne aussi "les étudiants, les scolaires et les déplacements pour motifs impérieux, familiaux et sanitaires", selon la préfecture de Strasbourg.

Jusqu'ici, seul un département français, la Moselle, frontalière elle aussi de l'Allemagne et notamment de l'Etat de Sarre, était classé zone à "haut risque" en raison d'une forte circulation des variants au Covid-19. Des mesures de restrictions sont entrées en vigueur il y a un mois, le 1er mars, compliquant la vie des frontaliers qui multiplient les tests de dépistage.

Dès jeudi soir, la chancelière Angela Merkel avait annoncé que l'Allemagne s’apprêtait à classer la France en zone à "haut risque" : "Lorsqu'on observe les taux d'incidence c'est tout simplement de fait une nécessité (...) un processus pratiquement automatique".

En France, les taux d'incidence, qui mesurent le nombre d'infections pour 100.000 habitants sur sept derniers jours, dépassent dans de nombreux départements français le seuil des 200 et 19 départements sont reconfinés, alors qu'il s'établissait vendredi en Allemagne à 119 environ en moyenne nationale. 

Le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune, "négocie l’allègement des modalités (d’une telle décision) pour éviter la fermeture de la frontière", indique son entourage à l'AFP. Des députés français et allemands, comme le Mosellan Christophe Arend, ont demandé jeudi la convocation "le plus rapidement possible (...) d'une réunion extraordinaire du Comité franco-allemand de coopération transfrontalière."

De fait, depuis que la France est zone à risque, le passage de la frontière allemande était déjà très limité. Depuis le mois de décembre 2020, il est interdit d'aller faire ses courses ou se promener dans le Bade-Wurtemberg, voisin du Haut et du Bas-Rhin. Et les voyageurs en provenance d'Allemagne qui entrent en France doivent notamment présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures, mesure à laquelle échappent les frontaliers.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess