Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : l'Allier et le Puy-de-Dôme vont accueillir des malades de la région Bourgogne-Franche-Comté

Selon l'ARS, le CHU Gabriel Montpied de Clermont-Ferrand ainsi que les Centres Hospitaliers de Moulins, Vichy et Montluçon vont accueillir des patients atteints du Covid-19 et originaires de la région Bourgogne-Franche-Comté. Une trentaine sera ainsi soignée en Auvergne

L'Auvergne accueille des patients de Bourgogne-Franche-Comté
L'Auvergne accueille des patients de Bourgogne-Franche-Comté - © CHU Clermont-Ferrand

Ils arrivent ce samedi à Clermont-Ferrand. Trente patients atteints du coronavirus venu de la région Bourgogne-Franche-Comté vont être soignés en Auvergne. Selon l'Agence Régionale de Santé, qui communique ce samedi soir, 9 se trouveront dans différents hôpitaux de l'Allier (Vichy,Moulins-Yzeure et Montluçon), 21 autres seront traités au CHU Gabriel Montpied à Clermont-Ferrand. 

L'ARS précise que ces malades "viennent des établissements hospitaliers de première et deuxième ligne des départements du Doubs, du Territoire de Belfort, de Haute-Saône, de Côte-d’Or et de Saône-et-Loire".

La répartition des transferts s'est faite "en fonction du taux d’occupation actuel des lits de réanimation dans la région", indique l'autorité de santé. Au total, plus d'une centaine de lits sont disponibles au CHU de Clermont. Il faut dire que, depuis le début de l'épidémie, ces espaces n'avaient pas été très occupés. 

Les transferts ont déjà commencés 

Ce transfert s’effectuera sur 3 à 4 jours. Les patients seront transportés par avion, hélicoptère ou ambulance, selon leur état. Ils nécessitent une médicalisation pendant le trajet et doivent être placés sous la surveillance d’un médecin et d’une infirmière jusqu’à leur prise en charge à l’hôpital. A ce jour, 13 patients ont déjà été reçus en Auvergne. 

La région Bourgogne-Franche-Comté n'est pas la première région à faire l'objet d'un transfert de malades. Ainsi, l'armée française avait déjà participé à l'évacuation de malades de la région Grand Est vers d'autres régions françaises moins touchées par l'épidémie à bord d'un Airbus A330. Celui-ci a effectué vendredi sa quatrième mission depuis mi-mars, avec à son bord six patients des hôpitaux de Mulhouse et de Colmar conduits vers des hôpitaux bordelais. Dimanche, une opération de grande envergure doit être conduite avec le transfert d'une quarantaine de patients du Grand Est vers la Nouvelle-Aquitaine à bord de deux TGV médicalisés qui partiront de Nancy et Mulhouse. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu