Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : environ 10.000 personnes vaccinées cette semaine au Pays Basque

-
Par , France Bleu Pays Basque

La campagne de vaccination monte en puissance au Pays Basque, avec l'ouverture de trois nouveaux centres entre ce lundi et mardi. L'Agence régionale de santé veut vacciner environ 10.000 personnes cette semaine, soit presque 600 de plus que la semaine précédente.

Le centre de Bidache a reçu environ 360 doses cette semaine.
Le centre de Bidache a reçu environ 360 doses cette semaine. © Radio France - Mélanie Juvé

Environ 10.000 personnes devraient être vaccinées cette semaine au Pays Basque indique l'Agence régionale de santé, notamment grâce à l'ouverture de trois nouveaux centres entre lundi et mardi : Hasparren, Bidache et Saint-Pierre-d'Irube. C'est environ 600 doses, et donc 600 personnes de plus vaccinées par rapport à la semaine dernière. Un rythme qui devrait se maintenir peu ou prou tout le mois d'avril.

Une chaîne de vaccination en plus au centre Glain à Bayonne

Environ 500 personnes devraient être vaccinées chaque jour au centre Glain à Bayonne en fin de semaine prochaine, contre près de 130 au début du mois de mars. "Nous recevons plus de doses cette semaine et ça va augmenter encore la semaine prochaine, explique Laurent Journaux, de SOS Médecin Côte Basque qui gère la vaccination au centre. On a donc décidé d'ouvrir une chaîne supplémentaire de vaccination avec un médecin supplémentaire, on passe de trois à quatre en permanence." Dans ce centre bayonnais, le seul à être ouvert tous les jours de la semaine, les plages horaires ont été élargies de 8h à 18h. 

Une personne vaccinée toutes les cinq minutes à Bidache

A Bidache, où les premières injections (uniquement de Pfizer/BioNTech) ont été administrées ce mardi, l'objectif est de vacciner entre 70 et 80 personnes par jour, du lundi au vendredi et certains samedis, indique le maire. "C'est une vaccination toutes les cinq minutes, explique Jean-François Lasserre, avec au total une quinzaine de médecins, une vingtaine d'infirmiers et infirmières, et une quinzaine de bénévoles pour la partie administrative et l'accueil". Soit environ quatre ou cinq personnels mobilisés par demie-journée.

Et Bidache permet de capter des habitants des territoires alentours : "Il y a tous les villages autour de Bidache et aussi du sud des Landes qui viennent, cela concerne des personnes âgées qui viennent plus facilement qu'à Bayonne, Pau ou Dax." 

Y aura-t-il assez de personnel ?

Le Dr Christian Lehmann, mobilisé à Bidache, a ouvert le premier centre de vaccination du pays à Poissy en Île-de-France. "Souvent on demande à ces nouveaux centres d'augmenter la cadence, ça ne m'étonnerait pas qu'on nous le demande ici dans quatre ou cinq jours". Le médecin généraliste pointe alors le sujet du personnel : "je pense que les collègues dans des zones rurales ou semi-rurales ont déjà beaucoup de travail, notamment avec les déplacements à domicile, ici c'est un travail qu'ils font en plus.". De son côté, l'ARS assure que pour l'heure, il n'y a pas de carence en personnel dans les centres du Pays Basque.

  • Le centre de Bidache est ouvert du lundi au vendredi, et certains samedis, de 09h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00. Vous pouvez prendre rendez-vous sur Doctolib ou appeler au 07.87.05.35.98

En matière de couverture vaccinale, le département des Pyrénées-Atlantiques reste bon élève : 18% de la population a reçu une première injection, selon les derniers chiffres de l'ARS, contre 16% environ au niveau régional. C'était 5.9% début mars.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess