Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : l'Autriche instaure un troisième confinement, l'Italie se reconfine

-
Par , France Bleu

Le déconfinement aura tenu onze jours en Autriche. Alors que les chiffres liés aux hospitalisations et aux contaminations au coronavirus augmentent fortement, le chancelier a annoncé un troisième confinement dès le 26 décembre. L'Italie, elle aussi, annonce de nouvelles restrictions.

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz (ici à gauche) et Giuseppe Conte, le président du conseil italien (ici à droite)
Le chancelier autrichien Sebastian Kurz (ici à gauche) et Giuseppe Conte, le président du conseil italien (ici à droite) © Maxppp - -

Le gouvernement autrichien a annoncé un troisième confinement généralisé et très strict à partir du 26 décembre pour tenter d'endiguer la pandémie de coronavirus, a indiqué vendredi la chancellerie fédérale. "Du 26 décembre au 24 janvier, un couvre-feu s'appliquera à nouveau toute la journée" et non plus uniquement la nuit, a écrit le gouvernement dans un communiqué.

Interdiction de sortir la journée, seuls les testés pourront sortir dès le 18 janvier

Après le 18 janvier, seuls les résidents s'étant pliés à un test antigénique pourront reprendre une vie sociale avant la levée générale des restrictions prévue à ce stade pour tous le 24 janvier, a précisé le gouvernement. "C'est la seule façon de rouvrir le tourisme, la culture et la gastronomie en temps de pandémie et en même temps d'éviter que les chiffres n'explosent à nouveau", a déclaré le chancelier conservateur Sebastian Kurz lors d'une conférence de presse.

"Pendant la semaine du 18 au 24 janvier, les écoles, les magasins et les restaurants seront ouverts à tous ceux qui ont subi un test antigénique de dépistage datant de moins d'une semaine", peut-on lire dans le communiqué. 

Écoles, commerces, salles, restaurants : tout ferme à nouveau 

Les enseignants, les commerçants en contact avec la clientèle et les conducteurs de transports en commun seront testés toutes les semaines à partir du 18 janvier. Les magasins, les librairies, les musées et les écoles, qui avaient rouvert le 7 décembre, vont à nouveau fermer jusqu'au 18 janvier. 

Les hôtels, les restaurants, les salles de sport et les salles de spectacle, qui eux n'avaient pas été autorisés à rouvrir, resteront aussi fermés jusqu'à cette date. Le maintien de l'ouverture des sports en plein air, donc des remontées mécaniques pour le ski alpin, à partir du 24 décembre, est laissé à l'appréciation des autorités locales et régionales.

Des indicateurs à la hausse

Le 7 décembre, l'Autriche avait assoupli le deuxième confinement après trois semaines de restrictions, en autorisant les retour en classes et l'ouverture des magasins, ainsi que l'activité de services à la personne (coiffeurs, masseurs etc). Elle avait prévu de nouvelles mesures d'ouverture mais vendredi, on comptait environ 2600 nouvelles infections et près de 120 nouveaux décès et le gouvernement a donc préféré faire marche arrière. Plutôt épargnée par la première vague après s'être confinée tôt, l'Autriche qui compte 8,9 millions d'habitants enregistrait vendredi 5127 décès imputés à la maladie Covid-19 depuis le début de la pandémie. La campagne de vaccination doit commencer progressivement dans ce pays, comme dans le reste de l'Union européenne, le 27 janvier.

Plus au sud, l'Italie se reconfine durant les fêtes

L'Italie elle aussi durcit ses mesures de confinement pour contenir les indicateurs liés au coronavirus. Giuseppe Conte, le président du conseil a annoncé vendredi un reconfinement pour les fêtes de fin d'année dans l'espoir d'éviter un nouveau rebond des contaminations au Covid-19. Le chef du gouvernement italien, dont le pays est l'un des plus durement touchés par la pandémie qui y a fait plus de 68.000 morts, a annoncé de nouvelles restrictions du 21 décembre au 6 janvier. "Nos experts craignent que la courbe de contagion n'augmente pendant la période de Noël", a-t-il justifié.

Une seule sortie tolérée par jour en Italie

Pendant cette période, il sera interdit de voyager d'une région à l'autre en Italie sans motif de santé ou professionnel impérieux. Le commerce de détail, dont les bars et restaurants, sera fermé. En théorie, une seule sortie par foyer et par jour sera tolérée. Les célébrations religieuses seront autorisées jusqu'à 22 heures. Des allègements sont toutefois prévus certains jours. Giuseppe Conte a concédé que les autorités n'avaient ni les moyens ni la volonté de contrôler le respect des mesures de confinement à domicile. Mais il a demandé aux Italiens de respecter la limite de deux invités adultes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess