Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : l'Ehpad de Thise se remet doucement de sa série de 26 décès

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Un peu plus d'un mois après la série de décès parmi ses résidents, l'Ehpad de Thise près de Besançon dans le Doubs nous a ouvert ses portes. Sur 80 résidents, 26 sont décédés du Covid-19. Désormais les équipes doivent accompagner sur le plan psychologique les résidents.

EHPAD de Thise dans le Doubs. Le jardin à l'arrière de l'établissement.
EHPAD de Thise dans le Doubs. Le jardin à l'arrière de l'établissement. © Radio France - Jean-François Fernandez

Les premiers signes sont apparus le lundi 3 mars à l'EHPAD de Thise qui fait partie du groupe Korian : des symptômes de fièvre parmi plusieurs résidents. Le lendemain, des tests de grippe sont effectués, mais ils reviennent négatifs. 

L'équipe de direction décide alors de procéder à des tests Covid-19 le mercredi 4 mars. Lelendemain le résultat est sans appel : sur 13 résidents testés, 12 sont positifs au Coronavirus.

Les décès s'enchainent : le 1er avril on compte 25 morts à l'EHPAD de Thise, ce jeudi 16 avril 2020 le nombre de décès s'élève à 26 sur 80 résidents. 

Le pire est passé

Le cap le plus difficile est passé, mais la vigilance est toujours extrême ici à la maison de retraite de Thise. Les résidents qui ont été touchés par le virus restent confinés dans leur chambre, y compris pour les repas qui ne sont plus servis dans la salle commune.

Thérèse 92 ans, a eu les symptômes, confinée dans sa chambre elle nous reçoit pour témoigner.

Thérèse, 92 ans, qui a été touche par le Covid témoigne depuis sa chambre
Thérèse, 92 ans, qui a été touche par le Covid témoigne depuis sa chambre © Radio France - Jean-François Fernandez

"Au début, j'étais perdue, je ne savais plus où j'en étais, mais après ça a été mieux" témoigne Thérèse, "J'ai été malade mais sans gravité... J'ai eu de l'oxygène pendant une quinzaine de jours et puis après, ça s'est remis tout doucement". Thérèse ajoute que c'est une chose terrible ce qui se passe actuellement.

La chambre de Thérèse
La chambre de Thérèse © Radio France - Jean-François Fernandez

Certains résidents peuvent sortir de leur chambre, chacun son tour, pour aller dans le jardin ou à l'espace coiffeur.

Une résidente profite du salon de coiffure dans l'EHPAD de Thise
Une résidente profite du salon de coiffure dans l'EHPAD de Thise © Radio France - Jean-François Fernandez

D'autres résidents, qui n'ont pas eu de symptômes, peuvent sortir de leur chambre. Mais en nombre limité et en respectant les gestes barrière.

Deux résidentes attendent le goûter dans un petit salon.
Deux résidentes attendent le goûter dans un petit salon. © Radio France - Jean-François Fernandez

Mais pour les personnes les plus vulnérables, ou qui, comme Thérèse, ont eu les symptômes du coronavirus, c'est confinement total, interdiction de sortir de la chambre, les repas et goûters sont servis dans la chambre.

Distribution du goûter dans les chambres
Distribution du goûter dans les chambres © Radio France - Jean-François Fernandez

Près de la moitié du personnel touché par le Covid-19

Le personnel n'a pas eu le temps de réfléchir ou se poser des questions, tout le monde était sur le pont au moment le plus difficile. Sur un effectif de 52, près de la moitié personnel a été touché par le Covid-19. Pas le temps de s'appesantir sur leur sort, désormais il faut gérer l'après crise. 

"On essaie de gérer les effets secondaires du confinement, c'est-à-dire la solitude, la détresse des patients qui peuvent avoir des troubles du comportement" explique Annabelle Torquiau, qui est infirmière coordinatrice à l'EHPAD de Thise, "la crise continue désormais par ce côté social"

EHPAD de Thise dans le Doubs. L'infirmerie
EHPAD de Thise dans le Doubs. L'infirmerie © Radio France - Jean-François Fernandez

La gestion de la mort en Ehpad

Le personnel a dû gérer la maladie, mais aussi gérer la mort bien au delà des habitudes. Un Ehpad est, par définition, un lieu où l'on accompagne la fin de vie. Tous les mois, selon les établissements, on doit gérer le décès d'un ou deux résidents, parfois un peu plus, mais jamais 26.

Avec le Covid, un décret ordonne la mise en bière immédiate, le personnel a donc été confronté à des scènes inhabituelles, des allées et venues de cercueils dans les couloirs.

Couloirs des chambres à l'EHPAD de Thise
Couloirs des chambres à l'EHPAD de Thise © Radio France - Jean-François Fernandez

Pour la directrice de l'établissement, Charlotte Euvrard, le personnel a été très affecté : "Ce qui nous a affecté c'est le contexte actuel. Nous, on a toujours autorisé les familles à venir en fin de vie. Il y a aussi des familles qui ont fait le choix de ne pas venir pour se protéger. Mais ça a été difficile pour nous, c'est pas dans nos habitudes"

Préparation d'une perfusion à l'infirmerie
Préparation d'une perfusion à l'infirmerie © Radio France - Jean-François Fernandez

Ecouter le reportage

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu