Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : l'hôpital d'Orléans s'attend à une vague de patients en réanimation cette semaine

Par

Le directeur du Centre hospitalier régional d'Orléans explique que son établissement n'accueillera plus de patients d'autres régions, comme il l'a fait vendredi dernier avec six patients du CHU de Reims. "Avec la vague qui monte ça ne serait pas raisonnable" dit Olivier Boyer, le directeur du CHRO.

Le nouveau Centre Hospitalier Régional D'orléans "Hôpital de La Source"l d'Orléans (Loiret), le 06 janvier 2020. Le nouveau Centre Hospitalier Régional D'orléans "Hôpital de La Source"l d'Orléans (Loiret), le 06 janvier 2020.
Le nouveau Centre Hospitalier Régional D'orléans "Hôpital de La Source"l d'Orléans (Loiret), le 06 janvier 2020. © Radio France - Anne Oger

Ce lundi 30 mars, le Centre hospitalier régional d'Orléans annonce avoir rempli son premier service de réanimation, qui dispose de 38 lits, en raison de l'épidémie de coronavirus. Le deuxième, composé de 20 lits disponibles, va être ouvert progressivement dans les prochains jours, et lui sera consacré uniquement aux patients Covid 19.

Publicité
Logo France Bleu

Pas de patients d'autres régions

L'établissement ne pourra donc pas accueillir de nouveaux patients d'autres régions, comme il l'avait fait ce vendredi 27 mars, avec six patients venus de Reims , hospitalisés en médecine et placés sous oxygène. "Avec la vague qui monte chez nous maintenant, ça ne serait pas raisonnable" explique Olivier Boyer, le directeur du CHRO.

Au-delà de 60 lits de réanimation, on aura besoin de plus de personnel

L'hôpital d'Orléans dispose de deux services de réanimation, et donc de près de 60 lits au total. "S'il faut en ouvrir d'autres nous le ferons, nous ne manquons pas de respirateurs, en revanche c'est le personnel soignant qui nous fera défaut" prévient le directeur de l'hôpital d'Orléans.

L'établissement dit envisager de faire appel à de nouveaux renforts de personnel soignant des cliniques privées. Il est déjà mobilisé pour prêter main forte au CHRO, mais des infirmières pourraient être appelées pour renforcer les équipes en réanimation. 

Les cliniques orléanaises déjà prêtes à renforcer les moyens

"Si besoin on envisage même de prendre tous les patients Covid en réanimation sur l'hôpital, et Oréliance pourrait prendre les autres urgences. On n'en est pas là, mais c'est une hypothèse" explique Olivier Boyer. La clinique Oréliance est prête, avec ses quatre lits de réanimation, c'est même prévu de cette façon dans le plan blanc déclenché en région Centre Val de Loire . La clinique de l'Archette à Olivet également apporte son soutien en personnel et en moyens à l'hôpital d'Orléans, depuis plusieurs jours maintenant. 

Moins d'appels au SAMU 45 ?

Impossible de dire si et quand les moyens commenceront à manquer pour faire face, à l'hôpital d'Orléans. Olivier Boyer avance malgré tout un motif d'espoir : depuis ce dimanche le nombre d'appels au Samu et le nombre d'arrivées aux urgences liées au Covid 19, ont baissé. 

Sur la journée de dimanche, il y a eu 900 appels au Samu 45 contre 1.300 en moyenne la semaine dernière. Il y avait même eu des pointes à 1.800 appels/jour il y a une dizaine de jours.  " C'est un petit signe d'espoir mais on ne veut pas trop s'avancer non plus." explique le Docteur Stéphane Bathellier, chef du service du Samu 45. Il faudra sans doute plusieurs jours pour dire s'il s'agit là des premiers effets du confinement. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu