Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : l'hôpital de Sète saturé, de nouvelles opérations non-urgentes déprogrammées

-
Par , France Bleu Hérault

Le week-end de Pâques a été très éprouvant pour les soignants de l'hôpital de Sète, les lits sont saturés et les équipes médicales sont sous tension en raison d'un nombre croissant de patients atteints du Covid-19. 12 patients sont en soins critiques.

De nouvelles opérations sont déprogrammées à l'hôpital de Sète
De nouvelles opérations sont déprogrammées à l'hôpital de Sète © Maxppp - Alex Baillaud

Entre 80 et 90 patients ont été accueillis chaque jour aux urgences à l'hôpital Saint-Clair de Sète (Hérault) durant le weekend de Pâques. Entre 15 et 20 étaient atteints du Covid-19, 13 ont dû être hospitalisés. Conséquence, ce sont aujourd'hui 47 personnes qui sont hospitalisées à Sète pour Covid-19 dont 12 en soins critiques.

Les lits sont donc saturés, et les équipes médicales en très grande tension. "Une cellule de crise s'est réunie à nouveau ce mardi matin" explique la clinique de Sète dans un communiqué. "Pour augmenter la capacité en médecin et permettre de redéployer les professionnels de santé, de nouvelles opérations vont être déprogrammées.

Au cours des deux prochaines semaines, seules sont maintenues les interventions urgentes ou les interventions programmées susceptibles de générer une perte de chance pour les patients."

Le plan blanc est maintenu à son niveau le plus élevé. Tous les patients hospitalisés sont originaires du bassin de Thau, sauf un. Leur moyenne d’âge est toujours de 66 ans en réanimation et 79,8 ans en médecine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess