Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : l'hôpital militaire de campagne à Mulhouse en partie démonté

Un module de quinze lits de réanimation est déséquipé depuis vendredi. Mais l'hôpital de campagne des armées reste actif devant l'hôpital de Mulhouse pour soigner les malades.

Hôpital militaire de campagne, le 23 mars 2020, à Mulhouse
Hôpital militaire de campagne, le 23 mars 2020, à Mulhouse © AFP - PATRICK HERTZOG

Installé sur un parking de l'hôpital Emile-Muller de Mulhouse (Haut-Rhin) pour l'aider à faire face à l'épidémie de coronavirus qui touche durement le département alsacien, l'hôpital militaire de campagne est en partie démonté depuis vendredi 17 avril. "Un module de quinze lits est aujourd'hui libre", précise à France Bleu Alsace le député haut-rhinois Olivier Becht, membre de la commission de la défense nationale et des forces armées qui a entendu vendredi la ministre des Armées Florence Parly.

Il restera encore une quinzaine d'autres lits, dans cette structure du Service de santé des armées qui a accueilli son premier patient le 24 mars et "qui continue à soigner les malades à Mulhouse", souligne Olivier Becht. Une source au ministère des Armées confirme à l'AFP qu'il ne s'agit pas de démanteler la structure, mais de l'adapter aux besoins. Quatorze patients sont actuellement soignés dans cette structure militaire.

Un équipement redéployé en Outre-mer

Le matériel retiré, lits et respirateurs, va être désinfecté près d'Orléans (Loiret), et redéployé en Outre-mer où les besoins se font sentir, probablement à Mayotte. Quant aux tentes qui accueillaient ces équipements de réanimation, elles vont rester en place à Mulhouse, afin de pouvoir être réutilisées "si le besoin s'en faisait sentir", précise encore Olivier Becht. 

Malgré l'amélioration de la situation et la baisse du nombre d'appels au Samu, le Groupe hospitalier régional de Mulhouse Sud Alsace continue à avoir besoin de renforts, notamment d'infirmiers et d'aides-soignants, pour épauler un personnel épuisé et touché par la maladie. Le GHRMSA a pris en charge plus de 1.800 patients en lien avec le Covid-19, dont 465 sont décédés. Plus de 160 de ses patients ont dû être transférés vers d'autres hôpitaux, français ou frontaliers.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess