Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : l'Hôpital Nord Franche-Comté habilité à recevoir des malades

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

L'Agence Régionale de Santé a dévoilé son organisation pour faire faire à une éventuelle arrivée du Coronavirus dans la région. En plus des deux hôpitaux de référence que sont les CHU de Besançon et Dijon, l'ARS a intégré huit autres établissements à son dispositif, dont celui de Trévenans.

Illustration coronavirus.
Illustration coronavirus. © Radio France - Xiao Yijiu

L'Hôpital Nord Franche-Comté fait partie des huit établissements de Bourgogne-Franche-Comté susceptible d'accueillir de potentiels malades du Coronavirus Covid 19, il y en a un par département. L'Agence Régionale de Santé l'a annoncé mardi 25 février. En Haute-Saône, c'est l'hôpital de Vesoul qui est concerné. 

13 places d'accueil à Besançon et Dijon

Mais il s'agit-là seulement d'hôpitaux de seconde ligne. Ce qui signifie qu'en cas de contraction de la maladie par un patient, il sera envoyé en priorité vers les CHU de Besançon et de Dijon. A eux deux, ils disposent de 13 places d'accueil, et sont les seuls à disposer de sas de décontamination et d'infectiologues capables de gérer ce type de virus. Ils sont aussi les seuls à pouvoir réaliser des prélèvements de la gorge pour savoir si le patient est infecté ou non. 

Mais si les 13 places sont occupées, le patient sera alors envoyé dans les autres hôpitaux de référence, dits de seconde ligne, dont fait maintenant partie l'hôpital de Trévenans. L'admission se fait en fonction de sa situation géographique. Dans l'établissement, le malade sera placé à l'isolement dans une chambre sans climatisation pour éviter toute propagation du virus. 

Aucun cas suspect en Bourgogne-Franche-Comté

L'Agence Régionale de Santé se veut toutefois rassurante, il s'agit là de prévention. Aucun cas suspect de Coronavirus n'a été repéré en Bourgogne-Franche-Comté. Les hôpitaux se préparent et devront simplement être prêts à réagir. 

L'agence de santé publique a ajouté Singapour, la Corée du Sud, et les régions italiennes de Lombardie et de la Vénétie en zones à risques en plus de la Chine, où est apparu le virus. Elle rappelle les gestes à adopter, même si vous n'y avez pas mis les pieds, ce sont les mêmes que pour l'état grippal : tousser dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique, porter un masque quand on est malade ou encore se laver régulièrement les mains. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu