Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : l'inquiétude des chefs d'entreprises face à d'éventuelles mesures de restriction

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Confinement de salariés ? Interdiction des rassemblements ? Les chefs d'entreprise craignent les éventuelles mesures que pourrait prendre le gouvernement pour stopper une diffusion du coronavirus, non sans impact sur l'économie.

Bruno Champoux, président du traiteur Montrognon, à Cournon d'Auvergne.
Bruno Champoux, président du traiteur Montrognon, à Cournon d'Auvergne. © Radio France - Juliette Micheneau

Après les représentants des différents partis politiques, le Premier ministre reçoit ce vendredi les organisations syndicales et patronales pour faire le point sur le coronavirus et les mesures à prendre dans les entreprises. "Si des décisions plus lourdes pour le quotidien de nos compatriotes devaient être prises, le gouvernement sous l'autorité du président n'aurait pas la main qui tremble", a déclaré Edouard Philippe. Une éventualité qui inquiète déjà certains chefs d'entreprises.

Bruno Champoux est à la tête de l'entreprise Montrognon, l'un des plus importants traiteurs de la place Clermontoise qui travaille notamment avec l'ASM. "Quand votre métier c'est de faire manger des populations qui se réunissent en grand nombre, vous redoutez forcément que les pouvoirs publics sur-réagissent." L'entrepreneur craint notamment les interdictions de rassemblement, voyant déjà l'Italie qui fait jouer certains matches de football à huis-clos.

Bruno Champoux, président du traiteur Montrognon.

Des manifestations déjà annulées

Le chef d'entreprise a déjà vu un de ses clients annuler une manifestation début mars à Clermont-Ferrand et la tendance est la même chez d'autres traiteurs en France, "parce que de grands groupes internationaux ont préféré mettre des restrictions de déplacement pour éviter que leurs salariés qui se déplacent de par le monde se croisent trop".

Un appel aux pouvoirs publics

Bruno Champoux comprend évidemment la réaction des pouvoirs publics face à cette épidémie mondiale, mais leur lance un appel à protéger aussi l'économie. Si le principe de précaution doit s'appliquer, "n'oubliez pas aussi d'activer ce qui nous permet à nous entrepreneurs, de nous faire rembourser nos pertes d'exploitation par nos assureurs, comme c'est le cas dans des cas de catastrophes naturelles ou de force majeure."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu