Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : l'objectif du million de Français vaccinés sera "dépassé" fin janvier

-
Par , France Bleu

La ministre déléguée à l'industrie, Agnès Pannier-Runacher a assuré ce samedi que le plan de vaccination en France ne serait pas retardé.

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l'Industrie.
Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l'Industrie. © Radio France - Valentin Belleville

"On avait indiqué un million de personnes vaccinées à la fin du mois de janvier. Aujourd'hui, 23 janvier, nous sommes au-delà de 950.000 vaccinés, donc cet objectif sera dépassé." Invitée de France Inter ce samedi, la ministre déléguée à l'industrie Agnès Pannier-Runacher a souligné que le plan de vaccination ne serait pas retardé malgré les ralentissements dans la livraison de vaccins. "Nous avons également indiqué 15 millions de personnes vaccinées au mois de juin. Je suis raisonnablement confiante pour que cet objectif soit dépassé". Puis, évoquant les difficultés du laboratoire AstraZeneca : "Nous gérons des bonnes et des mauvaises nouvelles au rythme de mise en place à la fois des chaînes de production industrielle et des aléas". 

La ministre a également répondu à la polémique sur le nombre de doses disponibles dans un flacon de vaccin. Le laboratoire Pfizer-BioNtech a annoncé que dans un flacon, il y avait finalement six doses et non cinq. "Ce n'est pas Pfizer qui a décidé qu'il y avait six doses dans le flacon, c'est l'autorité européenne à la demande des Etats membres, explique Agnès Pannier-Runacher. Comme Pfizer a livré ses flacons, divine surprise, on s'est aperçu que ces flacons pour lesquels (le laboratoire) comptait cinq doses pouvaient permettre d'en extraire une sixième. Certains prétendent même qu'on peut en extraire une septième dose. Et donc, les pays européens se sont dit c'est la bonne occasion de gagner 20% de capacitaires et d'avoir plus de doses." 

"Il y a eu un ralentissement la semaine dernière mais qui est rattrapé" - Agnès Pannier-Runacher

Selon la ministre, l'autorité européenne a instruit cette demande et a autorisé le 8 janvier l'extraction de six doses d'un flacon. Cela signifie que le laboratoire va livrer moins de flacons, mais autant de doses. Quant à savoir si l'on manque de vaccins : "Il y a eu un ralentissement la semaine dernière mais qui est rattrapé, explique Agnès Pannier-Runacher. Plus de deux millions de doses ont été livrées depuis le début de la campagne (de vaccination, ndlr) : ce sont essentiellement des doses de Pfizer (...) Il y a plus de 550.000 doses qui arrivent chaque semaine. Donc attention à la caricature qu'on peut entendre. Nous sommes dans le nombre de doses attendu."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess