Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Hydroxychloroquine : l'OMS relance les essais cliniques

-
Par , France Bleu

C'est une volte-face opérée par l'Organisation mondiale de la santé sur l'hydroxychloroquine. L'autorité sanitaire mondiale annonce la reprise des essais cliniques sur la molécule, neuf jours après les avoir suspendus après la publication d'une étude dans la prestigieuse revue médicale The Lancet.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) va reprendre ses essais sur l'hydroxychloroquine comme traitement potentiel contre le nouveau coronavirus.
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) va reprendre ses essais sur l'hydroxychloroquine comme traitement potentiel contre le nouveau coronavirus. © AFP - GEORGE FREY

Énième rebondissement dans le "feuilleton chloroquine". L'OMS a annoncé mercredi la reprise des essais cliniques sur cette molécule controversée. L'Organisation mondiale de la santé avait pourtant suspendu ces essais après la publication d'une étude dans la revue médicale The Lancet. 

Une étude remise en cause

Le 25 mai, l'autorité sanitaire mondiale avait annoncé la suspension des essais portant sur l'hydroxychloroquine suite à la publication d'une étude dans la revue médicale The Lancet jugeant inefficace, voire néfaste, le recours à la chloroquine ou à ses dérivés comme l'hydroxychloroquine contre le Covid-19.
Cette suspension des essais devait permettre à l'OMS d'analyser les informations disponibles, et une décision était attendue à la mi-juin.
Mais alors que la revue The Lancet a pris ses distances mardi soir avec l'étude, en reconnaissant dans un avertissement formel que "d'importantes questions" planaient à son sujet, l'OMS a publié ses conclusions plus tôt que prévu et a annoncé une reprise des essais. 

Les essais vont-ils reprendre en France ? 

L'Agence française du médicament va réexaminer sa position, et décider si la France reprend les 16 essais cliniques en cours sur l'hydroxychloroquine. Premier défenseur de l'utilisation de ce médicament, le professeur français Didier Raoult a raillé sur Twitter le revirement sur une étude qu'il avait jugée "foireuse".

Le groupe pharmaceutique français Sanofi, qui a annoncé vendredi suspendre le recrutement de nouveaux patients dans le cadre de ses deux essais cliniques sur l'hydroxychloroquine, a déclaré de son côté qu'il examinerait les informations disponibles et mènerait des consultations dans les prochains jours afin de décider s'il reprend ces essais.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu