Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : l'Université de Bourgogne propose de rapatrier ses étudiants qui vivent en Chine

-
Par , France Bleu Bourgogne

Quatre étudiants français de l'Université de Bourgogne sont en ce moment en Chine, où sévit l'épidémie de Coronavirus. On leur a proposé un rapatriement. D'un autre côté, l'université veille à ce que les 120 étudiants chinois sur le campus ne soient pas stigmatisés.

120 étudiants chinois sont en ce moment à Dijon
120 étudiants chinois sont en ce moment à Dijon © Radio France - Véronique Narboux

Les premiers français qui vivent à Wuhan, en Chine, foyer de l'épidémie de Coronavirus, rentrent en France.  Mais la question du rapatriement se pose bien au delà des zones concernées, alors que le virus a déjà fait plus de 100 morts dans le monde. C'est le cas de l'Université de Bourgogne, qui propose à ses étudiants présents en Chine de les faire revenir en France. 

Seulement quatre étudiants concernés 

Les étudiants de l'université actuellement en Chine ne sont pas nombreux : ils sont seulement quatre. De plus, ils vivent à Shanghai, loin des régions les plus touchées. Cependant, l'université leur a quand même proposé un rapatriement. "On va déjà voir s'ils sont d'accord, ça ne peut être qu'une proposition, un conseil, explique Alain Helleu, Directeur général des services de l'université. On leur propose une prise en charge de leur billet d'avion, mais s'ils ne souhaitent pas rentrer, on ne pourra pas les forcer".

"C'est de la précaution, les étudiants eux-mêmes ne sont pas du tout inquiets." - Alain Helleu, Directeur général des services de l'université

120 étudiants chinois sur le campus

L'Université de Bourgogne accueille, depuis la rentrée de septembre dernier, 120 étudiants venus de Chine. "On est très attentifs à leur situation et la situation de leur famille, relate Alain Helleu, Directeur général des services de l'université. On veille surtout à ce qu'ils ne soient pas stigmatisés".  Il rapporte le cas d'une étudiante qui a eu "un ressenti négatif", à cause de personnes qui "la regardaient bizarrement", à l'extérieur de l'université.

"On se tient à leur disposition (...) et on les encourage à consulter s'ils ont des symptômes." - Alain Helleu, Directeur général des services de l'université

A priori, aucun étudiant, chinois ou non, n'est allé dans les provinces les plus touchées par le Coronavirus en Chine récemment. Une cellule spéciale "Coronavirus" a été mise en place à l'Université de Bourgogne, le 30 janvier 2020, pour suivre au plus près la propagation de l'épidémie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu