Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : la Belgique place Paris en "zone rouge" et impose un dépistage aux voyageurs de retour

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Nouveau coup dur pour la capitale, un nouveau pays place Paris en "zone rouge" en raison du rebond de l'épidémie de coronavirus. C'est la Belgique qui l'annonce ce mercredi.

Avec le rebond de l'épidémie à Paris, le port du masque est devenu obligatoire dans les zones touristiques de la capitale.
Avec le rebond de l'épidémie à Paris, le port du masque est devenu obligatoire dans les zones touristiques de la capitale. © Maxppp - Delphine Goldsztejn

Le ministère belge des Affaires étrangères a ajouté, ce mercredi, la ville de Paris à sa liste des destinations européennes qui ne sont plus autorisées, à moins de se soumettre au retour à un dépistage du coronavirus voire à une période d'isolement. 

Les autorités belges ajoutent aussi les départements de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne, en région parisienne, à sa liste. Tout comme la Sarthe, l'Hérault et les Alpes-Maritimes.

La Roumanie, le Danemark, une grande partie de l'Espagne et trois départements français (Bouches-du-Rhône, Guyane, Mayotte) étaient déjà classés en "zone rouge". 

Paris déjà sur la liste rouge de l'Allemagne

La capitale était déjà depuis la fin de semaine dernière sur la liste rouge de l'Allemagne, alors que l'épidémie de coronavirus rebondit. Un coup dur pour les professionnels du tourisme qui comptaient sur ces étrangers pour remplir les gîtes et restaurants de la région.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess