Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la brasserie de Champigneulles produit aussi du gel hydroalcoolique

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Une brasserie qui fabrique du gel hydroalcoolique, ça se passe en Meurthe-et-Moselle, du côté de la brasserie de Champigneulles. Depuis le 20 mars, l’usine a produit et donné près de 800 litres de gel à des entreprises, associations et services publics de son secteur.

Brasserie de Champigneulles près de Nancy qui produit plus de 200 millions de litres de bière par an.
Brasserie de Champigneulles près de Nancy qui produit plus de 200 millions de litres de bière par an. © Radio France - Thierry Colin

La brasserie de Champigneulles, près de Nancy, qui fabrique plus de 200 millions de litres de bière par an continue de tourner en cette période de confinement. Une usine qui fabrique également du gel hydroalcoolique étant données les circonstances exceptionnelles. Depuis le 20 mars, près de 800 litres de gel ont été donnés à des entreprises, services publics et associations du secteur.

"Grâce" aux bières sans alcool

Concrètement, l'usine utilise l'alcool retiré au cours de la conception de bières sans alcool. Ce produit est habituellement vendu pour entrer dans la production de biocarburant. La brasserie en détourne une partie de son parcours habituel pour fabriquer ce fameux gel hydroalcoolique, comme l'explique Patrice Colin, le directeur de la brasserie

"J'ai un ou deux personnes qui gèrent ça et passent une partie de leur temps à en fabriquer. On se fait aider par des pharmacies que l'on a aidées auparavant en donnant de l'éthanol. En retour, ils nous ont fourni de la glycérine et de l'eau oxygénée."

90 structures aidées

Du gel par bidon de cinq ou dix litres déposés à l’entrée de la brasserie pour les structures qui en ont besoin mais n’arrivent pas à se fournir autrement. Le directeur de la brasserie pensait seulement aider une dizaine d'entreprises autour de Champigneulles et Pompey mais ce sont au final 90 structures qui ont demandé du gel fabriqué à la brasserie.

Malgré le temps qui passe, la demande est toujours forte, ce qui surprend Patrice Colin : 

"Il y a de grosses entreprises autour de Nancy, la gendarmerie du Grand Nancy, la pénurie était telle qu'on a été sollicités par plusieurs cabinets d'infirmiers libéraux, des Ehpad, des associations ou des mairies."

"Tant qu’on pourra, on en fabriquera", explique le directeur de l’usine. La difficulté étant de trouver les ingrédients de ce gel hydroalcoolique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess