Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : la CFDT de l'hôpital à Brest réclame des masques pour tout le personnel

Des masques pour tout le personnel soignant : c'est ce que réclame la CFDT de l'hôpital La Cavale Blanche à Brest. Elle s'interroge aussi sur le sort des praticiens dont les services sont fermés pour se concentrer sur les urgences et l'épidémie de coronavirus.

L'hôpital de la cavale blanche, à Brest
L'hôpital de la cavale blanche, à Brest © Radio France - France Bleu Breizh Izel

Ils demandent plus de matériel de protection pour les soignants du CHRU de Brest-Carhaix. Les délégués CFDT appellent à protéger les équipes qui, pour certaines, ne sont pas assez équipées selon eux. "Tous les services qui accueillent des patients Covid ont des masques mais pas les autres, explique Sabine Pochard, responsable locale de la CFDT. On _demande des masques pour tous_, par principe de prévention et pour appliquer les gestes barrières."

"On bataille pour avoir au moins des masques en tissu même s'ils ne sont pas les plus performants, afin de _laisser les masques chirurgicaux ou FFP2 aux services en tension_, précise la syndicaliste. Aujourd'hui, il y a beaucoup d'agents dans les services sans patients Covid qui travaillent sans masques."

Quid des professionnels en repos mais mobilisables ?

Les services de médecine non urgente ont fermé au CHRU de Brest pour ne prendre en charge que les urgences, notamment les patients Covid-19. Certains professionnels ont donc été renvoyés chez eux sans que leur statut ne soit clarifié, dénonce la CFDT. 

"Des services entiers sont fermés dans l’attente et les personnels titulaires et contractuels sont en « repos forcé » mais ils restent mobilisables à tous moments (...) Ils sont aujourd’hui à leur domicile et _ne connaissent pas le cadre réglementaire de leur situation_. Sont-ils en astreinte puisque mobilisables ?" s'interroge le syndicat dans un communiqué. L'enjeu est de savoir si, dans le cas où ils ne sont pas mobilisés, ils "devront" des heures de travail à l'hôpital dans les prochains mois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu