Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : "La chloroquine n'est pas la panacée mais pourquoi attendre ?"

Françoise Borsa-Lebas, infectiologue retraitée, ancienne praticienne du CHU de Rouen, est l'invitée de France Bleu ce mercredi. Pour cette spécialiste qui a exercé pendant 30 ans dans le domaine de la lutte contre le VIH, les autorités sanitaires devraient être moins critiques sur la chloroquine.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué lundi qu'il s'apprêtait à autoriser le traitement par hydroxychloroquine mais uniquement pour les formes graves et dans un cadre hospitalier. Le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué lundi qu'il s'apprêtait à autoriser le traitement par hydroxychloroquine mais uniquement pour les formes graves et dans un cadre hospitalier.
Le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué lundi qu'il s'apprêtait à autoriser le traitement par hydroxychloroquine mais uniquement pour les formes graves et dans un cadre hospitalier. © Radio France - Géraldine Marcon

Françoise Borsa-Lebas est infectiologue retraitée du CHU de Rouen. Avec ses 30 ans d'expérience dans la lutte contre le sida, elle porte un regard très attentif à la crise sanitaire que nous traversons face à la pandémie de coronavirus . Elle est l'invitée de France Bleu ce mercredi 25 mars 2020. "On n'avance pas assez vite à tous points de vue" assure-t-elle. "On a pris beaucoup de retard pour le confinement, pour les masques, les gels... et pour la chloroquine, c'est pareil." Le ministre de la Santé a indiqué ce lundi qu'il s'apprêtait à autoriser le traitement par hydroxychloroquine mais uniquement pour les formes graves et dans un cadre hospitalier "sur décision collégiale des médecins". C'est trop timide pour Françoise Borsa-Lebas.

Publicité
Logo France Bleu

La chloroquine, c'est quoi ? 

"Ça fait 70 ans qu'on connaît ce produit. Bien sûr, ce n'est pas la panacée mais pourquoi attendre ? On fait perdre des chances à un certain nombre de patients en limitant l'utilisation de ce produit aux services de réanimation. On nous dit que les cas graves vont avoir la chloroquine mais quand on est en réanimation, déjà, ça n'a plus d'intérêt. La chloroquine doit être prescrite plus tôt, dès les premiers symptômes." 

Comment expliquez-vous la polémique autour de ce produit ? 

"Il y a différentes écoles dans le monde médical. Mais le professeur Raoult à Marseille est un spécialiste reconnu à l'international donc il devrait être écouté plus sérieusement."

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu