Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : la coopération public-privé s'intensifie dans les hôpitaux en Bourgogne-Franche-Comté

-
Par , , France Bleu Bourgogne

Face à l'afflux de patients la coopération public-privé s'intensifie pour pouvoir bénéficier de plus de lits de réanimation alors que la barre symbolique de cents victimes a été franchie ce mercredi 25 mars dans la région.

Entrée d'un bloc opératoire dans une clinique
Entrée d'un bloc opératoire dans une clinique © Radio France - Sylvie Duchesne

Le coronavirus Covid-19 a causé 40 décès supplémentaires en l'espace de deux journées en milieu hospitalier en Bourgogne-Franche-Comté (selon les chiffres communiqués par l'Agence Régionale de Santé). Ce qui porte le total à 102 morts et près de 150 patients en réanimation. 

Les hôpitaux de la région s'attendent à recevoir de plus en plus de malades : le pic attendu de l'épidémie devrait intervenir d'ici deux à quatre semaines. Dans les cliniques et les hôpitaux les opérations non-urgentes sont reportées pour pouvoir libérer des salles de réveils, des lits de réanimation et du personnel. Dans notre région, on compte en temps ordinaires 200 lits de réanimation, le but de toutes ces réorganisations c'est de doubler leur nombre.

Au CHU Dijon-Bourgogne, on n'est pas "dans une situation de saturation" mais on s'organise progressivement avec des partenaires publics-privé pour faire face à "la vague". Il y a actuellement 53 lits de réanimations Covid-19 (pour 31 personnes hospitalisées mardi dernier). Le but de ces réorganisations va être de multiplier par plus de deux ce chiffre (pour atteindre 120 lits).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu