Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : " La crainte d'une 2ème vague existe" pour un médécin du CHRO

-
Par , France Bleu Orléans

Le docteur Willy-Serge Mfam était ce matin l'invité de France Bleu Orléans. Chef du service de réanimation au pôle chirurgie de l'hôpital d'Orléans, il confirme la décrue dans les services de réanimation avec moins de malades du Covid-19. Mais, il redoute les effets du déconfinement.

Le docteur Willy-Serge Mfam en visio-conférence avec France Bleu Orléans
Le docteur Willy-Serge Mfam en visio-conférence avec France Bleu Orléans © Radio France - Christophe Dupuy

La tendance est aussi à la baisse dans les 2 services de réanimation du CHRO, le Centre hospitalier régional d'Orléans. Le docteur Willy- Serge Mfam l'a confirmé ce matin sur notre antenne. " C'est une baisse réelle. On a eu jusqu'à 70 malades lors du pic de l'épidémie dans nos services réa à Orléans et ce matin, on est autour de 40." Le médecin reconnait que pendant quelques jours, au pire de la crise, les services ont eu peur d'être débordés. " Mais, on était assez bien préparé. On n'a jamais dépassé 70% de nos capacités d'accueil". 

Ceux qui sortent de réanimation sont assez secoués 

Sur les malades sortis au fil des semaines de réanimation, "on observe des phénomènes curieux" explique Willy-Serge Mfam, avec "des thromboses et des confusions mentales". Certains patients ont de lourdes difficultés physiques : "Rester jusqu'à un mois en sédation profonde, cela entraîne une perte musculaire importante surtout sur des personnes qui ont 65 ans et plus. Pareil au niveau neurologique, il va falloir gérer le stress post- traumatique. Il faudra beaucoup de temps pour récupérer."

Des inquiétudes sur une 2ème vague ?

Comme beaucoup de médecins, le docteur Willy-Serge Mfam est assez inquiet sur les effets du déconfinement prévu à partir du 11 mai. " La crainte elle existe. La question, c'est surtout l'ampleur de cette 2ème vague. Après, on sait s'organiser pour préparer des lits mais physiquement et mentalement, est- ce qu'on sera prêt à faire le même type d'efforts?". Une façon détournée de dire que les équipes de soignants sont fatiguées avec toujours par endroits des risques de pénurie en sur blouses et en médicaments. 

Pour réécouter l'interview, c'est ici 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess