Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : "La désinfection des rues ne sert à rien, elle pollue" clame un spécialiste du nettoyage

-
Par , France Bleu Hérault

Faut-il nettoyer les rues à grandes eaux comme certaines communes l'ont déjà fait ? Un spécialiste de la désinfection de Frontignan (Hérault) l'affirme : cela ne sert à rien et peut même polluer les sols et les étangs.

La désinfection des rues à Nice (illustration)
La désinfection des rues à Nice (illustration) © Maxppp - Cyril Dodergny

On a tous vu ces images en provenance de Chine, où les rues sont méticuleusement désinfectées pour lutter contre ce coronavirus. De nombreux habitants s'interrogent pourquoi ne pas le faire aussi ? En Occitanie, des communes s'y mettent : Restinclières, Agde et Sérignan dans l'Hérault, Vauvert ou à Villeneuve-lès-Avignon dans le Gard. Toulouse, pour sa part y réfléchit. 

Est-ce réellement efficace ? Pierre Bernard, PDG de l'entreprise Hygibio Pro, une société de Frontignan dans l'Hérault, spécialisée dans le nettoyage bio et les produits de nettoyage à base de produits naturels, était l'invité de France Bleu ce mardi matin.

Est-ce que ce qu'ont mis en place les communes est utile ou pas ?

"Malheureusement, je crois que ce n'est pas très, très utile pour la bonne et simple raison que la désinfection, ça ne se fait pas à grandes eaux. Pour désinfecter une surface, il faut déjà que cette surface ait été nettoyée, soit propre. Et à partir de là, on peut appliquer des produits désinfectants à base d'alcool, mais certainement pas à grandes eaux au karcher. "

"La probabilité d'attraper le virus en marchant dans la rue est infime, le plus efficace est de se déchausser en rentrant chez soi."

Ça veut dire que ce qu'on voit actuellement dans certaines communes de la région, ça n'a pas grand chose à voir avec, par exemple, ce qui a été fait en Chine ces dernières semaines ?

"Pour la désinfection, il y a un protocole à suivre et  là, on est complètement en dehors du protocole. Il n'y a pas de produit miracle, sinon, vous pensez bien que tout le monde l'utiliserait. Il faut que les produits aient un temps de contact entre cinq minutes et 20 minutes sur les surfaces pour qu'elles soient désinfectées.

"Mais la probabilité d'attraper le coronavirus en marchant dans la rue est improbable.Je pense qu'il serait beaucoup plus intelligent de dire aux gens de se déchausser en rentrant chez eux. Mais de là à mettre des centaines et des milliers de litres de produits chimiques dans les rues qui vont se retrouver dans nos rivières, dans nos fleuves, dans la mer, dans l'étang de Thau, ce n'est pas raisonnable"

"Il faut acheter des produits bio virucides : un produit sur dix vendu n'est pas vraiment efficace."

"Les maires pensent bien faire mais il y a un manque d'information. Si on doit utiliser des produits aujourd'hui, autant utiliser des produits qui sont 100% biodégradables et qui ne vont pas rester ni dans la terre, ni dans l'eau. Et ensuite bien réfléchir à l'efficacité. Je pense que les produits désinfectants aujourd'hui, il vaut mieux les garder pour les surfaces.

"De plus, sur dix produits qui sont vendus il y en a peut être un qui est réellement virucide. Entre la désinfection avec un produit pour tuer quelques bactéries et avoir un produit qui va réellement être virucide, c'est complètement différent. 

"Vous pouvez désinfecter les maisons mais avec des produits à base d'alcool. Et quand vous achetez vos produits, il faut qu'il soit bien spécifié sur l'étiquette, que votre produit est un virucide. S'il n'est pas virucide, ça ne sert à rien. Il faut bien lire les étiquettes." 

Pierre BERNARD, PDG de l'entreprise Hygibio Pro,

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu