Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : la France compte 10.689 décès, 541 de plus en 24 heures en milieu hospitalier

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

La France compte au moins 10.869 morts depuis le début de l'épidémie, selon le bilan communiqué mercredi soir par Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé. le pays a enregistré 541 décès de plus en milieu hospitalier en 24 heures.

Le service de réanimation de l’hôpital Bonnet à Fréjus
Le service de réanimation de l’hôpital Bonnet à Fréjus © Maxppp - Philipe Arnassan

Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, a de nouveau réalisé, mercredi soir, un bilan de la pandémie de coronavirus Covid-19 qui touche la France. Les données hospitalières concernent 1053 établissements. "30 375 personnes sont actuellement hospitalisées pour une infection au Covid-19, c'est encore un solde positif, 348 admissions de plus que la veille, plus de 3000 arrivées et plus de 2000 personnes sont sorties. 7148 cas graves, c'est un record absolu en France, nécessitent des soins lourds en réanimation", a-t-il indiqué lors de son point presse. "21 254 personnes sont sorties guéries de l'hôpital", a-t-il ajouté.

Depuis le début de la pandémie, le nombre quotidien de morts dus au coronavirus dans les hôpitaux en France est reparti à la baisse, avec 541 décès en 24 heures, et l'augmentation du nombre de patients traités dans les services de réanimation continue de faiblir, a annoncé mercredi le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon.

"34% des patients en réanimation sont âgés de moins de 60 ans, 61% ont entre 60 et 80 ans, mais nous notons aussi que 108 personnes hospitalisées en réanimation sont des jeunes de moins de 30 ans". "Au cours des dernières 24 heures, 482 nouveaux patients ont dû être admis en réanimation, c'est encore considérable" et "le solde entre les personnes entrées et celles qui sont sorties, reste positif, 17 personnes en plus par rapport à hier [mardi]."

"Les réanimations sont quasiment à leur maximum, ce besoin de trouver de nouvelles places augmente de moins en moins rapidement, 59 places supplémentaires hier [mardi], 94 lundi, 140 dimanche et 176 samedi dernier, mais cette tension reste particulièrement forte", a insisté le directeur général de la Santé.

La situation dans les Ehpad

Un problème technique n'a pas permis ce mercredi la collecte des données en Ehpad, dont le bilan était mardi de 3237 morts. Concernant la campagne de dépistage dans les Ehpad, Jérôme Salomon a précisé quel serait le processus de détection. "Il n'y a pas d’objectifs chiffrés de test en Ehpad. (...) Lorsqu'il y a une suspicion, de cas, l'Ehpad doit avoir une réponse rapide au niveau territorial, savoir à qui s'adresser, savoir quel hôpital est l'hôpital référent et savoir comment procéder pour avoir rapidement accès à des tests."

"Il n'y a pas d'objectifs chiffrés de tests en Ehpad" - Jérôme Salomon, directeur général de la Santé

Comment contrer la transmission du virus ?

Bien sûr, Jérôme Salomon a répété, à nouveau mercredi soir, les consignes de confinement strict, "rester chez vous". Avant l’application précise d'un déconfinement et même sa mise en œuvre, les pouvoirs publics évoquent la transmission du virus dans les prochains mois. Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, explique ce qu'est "l'immunité collective". "C'est la difficulté de transmission d'une personne à une autre parce que beaucoup de personnes sont immunisées". "Pour que ce virus arrête de se propager, il faut qu'il se retrouve confronté à de nombreux individus protégés."

"Une vie est sauvée toutes les huit minutes en restant chez soi" - Jérôme Salomon, directeur général de la Santé

Des symptômes cutanés ? Les dermatologues français rassemblent des éléments

Y a-t-il des symptômes cutanés du Covid-19 ? La question n'est toujours pas tranchée. Poussées d'urticaire, gelures, rougeurs : des "lésions cutanées" peuvent constituer des symptômes du Covid-19. Le Syndicat national des dermatologues-vénéréologues alerte les pouvoirs publics. "_Il n'y a pas de preuve que les engelures et autres affections cutanées sont un signe du Covid-19 mais on en apprend tous les jour_s", a indiqué Jérôme Salomon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu