Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la France "loin de l'objectif de passer sous les 5.000 cas par jour" alerte Jérôme Salomon

-
Par , France Bleu

"Nous sommes encore loin de l'objectif de passer sous la barre des 5.000 cas par jour", fixé par le gouvernement pour lever le confinement le 15 décembre a prévenu le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, ce lundi. Un nouveau conseil de défense est prévu mercredi.

Jerôme Salomon, le directeur générale de la Santé le 19 novembre 2020.
Jerôme Salomon, le directeur générale de la Santé le 19 novembre 2020. © Maxppp - Alexis Sciard / IP3

Le confinement pourra-t-il être levé le 15 décembre, comme l'avait évoqué Emmanuel Macron le 24 novembre ? Les derniers chiffres des contaminations sèment le doute. Après avoir atteint un pic à plus de 50.000, voir 60.000 cas positifs enregistrés certains jours fin octobre, les autorités recensaient, fin novembre, 10 à 11.000 cas par jour en moyenne. "Nous sommes encore loin de l'objectif de passer sous la barre des 5.000 cas par jour" a confirmé le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon lors d'un point presse ce lundi exhortant les Français à faire preuve de "prudence" et de "bon sens" à l'approche des fêtes de fin d'année.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Depuis quelques jours, le nombre de contaminations quotidiennes ne baisse plus. Il reste particulièrement élevé chez les personnes âgées de plus de 75 ans" a notamment précisé Jérôme Salomon. "Dans le Grand Est et en Occitanie" on observe même "une tendance légèrement ascendante", a-t-il ajouté. En outre, "la pression dans les services de réanimation reste au-dessus des seuils d'alerte notamment en Auvergne-Rhône-Alpes."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le déconfinement, prévu le 15 décembre, finalement repoussé ?

Lors d'une entrevue dans la matinée avec les chefs de groupes parlementaires dans la matinée, le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé, Olivier Véran, s'étaient montrés aussi pessimistes. Selon son entourage interrogé par l'AFP, Jean Castex a dressé un "constat" selon lequel "on aura du mal à atteindre l'objectif" des 5.000 cas par jour. "Est-ce que les chiffres demanderont de revoir la copie annoncée, c'est trop tôt pour le dire", a cependant nuancé la même source. Le Premier ministre devrait animer jeudi une conférence de presse au cours de laquelle seront évoqués l'assouplissement du confinement et les stratégies de dépistage et d'isolement. 

Même si le cap des 5.000 contaminations par jour "n'est pas un chiffre magique", "c'est le seuil où il est possible de maîtriser l'épidémie : les ARS (agences régionales de santé), les caisses d'assurance maladie ne sont pas débordées pour tracer les cas contacts, les clusters ne sont pas trop nombreux, on peut remonter les chaînes de contamination", a expliqué Mircea Sofonea, maître de conférences en épidémiologie et évolution des maladies infectieuses à l'université de Montpellier, à l'AFP.

La France a enregistré 11.022 nouveaux cas en 24 heures dimanche, 3.411 ce lundi. 26.365 malades sont actuellement hospitalisés, dont 3.198 en réanimation. Dès ce mardi 8 décembre, "les tests antigéniques seront intégrés" à l'ensemble des indicateurs a par ailleurs indiqué le directeur général de la Santé. "La saison hivernale sera très difficile. Les fêtes de fin d'année font craindre des contaminations importantes, donc je passe un message très clair de prévention, de prudence, un appel au bon sens et à la protection renforcée de nos aînés" a conclu Jérôme Salomon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess