Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la France passe la barre des deux millions de cas confirmés

-
Par , France Bleu

Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, a annoncé ce mardi que la France avait dépassé la barre des deux millions de cas de coronavirus. Mais "nos efforts collectifs commencent à porter leurs fruits", selon lui.

Jérôme Salomon a fait un point ce mardi sur la situation sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus en France.
Jérôme Salomon a fait un point ce mardi sur la situation sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus en France. © Maxppp - GEOFFROY VAN DER HASSELT / POOL

La France a dépassé ce mardi la barre des deux millions de cas de coronavirus, a annoncé le directeur général de la Santé. Avec 45.522 nouveaux cas en 24 heures, on dénombre au total 2.036.755 cas confirmés sur le territoire : "En ville ou en milieu rural, toutes les régions sont touchées par l'épidémie mais de façon hétérogène, a précisé Jérôme Salomon. Le pic de tests positifs a été atteint le 2 novembre, depuis l'incidence est en baisse mais le nombre de tests positifs doit revenir à un niveau raisonnable, que le président de la République a situé à 5 000."

Pour la première fois, Santé Publique France a comptabilisé les résultats des tests antigéniques : "32.935 tests positifs" ont été détectés "depuis début novembre" a indiqué Jérôme Salomon. Près de 26 millions de tests PCR ont également été réalisés.

Jérôme Salomon a insisté sur le fait que "nos efforts collectifs commencent à porter leurs fruits". La tendance est "positive" et "c'est en maintenant" notre vigilance "que nous pourrons passer les fêtes de fin d'année dans les meilleures conditions".

"L'épidémie ralentit mais la pression reste très élevée"

Le directeur général de la Santé a rappelé les indicateurs à suivre, notamment le fameux R, le taux de reproduction du virus, qui est désormais inférieur à 1. Cela signifie qu'un malade contamine moins d'une personne. Il s'agit d'une "bonne nouvelle, l'épidémie ralentit mais la pression reste très élevée".

Cette pression reste en effet encore très importante dans les hôpitaux. "Un nombre inégalé de patients hospitalisés a été atteint hier (lundi) avec 33.500 patients Covid", a souligné le directeur général de la Santé. 4.854 malades sont actuellement en réanimation. Au total, la France compte "plus de 8.000 patients réanimatoires", toutes pathologies confondues.

437 décès en 24 heures

437 décès ont été enregistrés ces dernières 24 heures dans les hôpitaux, portant le nombre total de morts du coronavirus en France à 46.273. 

Pour soulager les hôpitaux, 150 patients ont été transférés depuis le 23 octobre, dont 114 depuis la région Auvergne-Rhône-Alpes. La région Bourgogne-Franche-Comté est également concernée. De nouvelles évacuations sont prévues "dans les prochains jours".

L'épidémie a des effets sur la santé mentale

Jérôme Salomon a également insisté sur les effets de l'épidémie de coronavirus sur la santé mentale des Français qui s'est de nouveau dégradée ces dernières semaines. Selon une étude de Santé publique France, "le nombre de personnes dépressives a doublé entre fin septembre et début novembre". 

Une tendance qui touche l'ensemble de la population, mais qui est encore plus marquée chez les personnes en situation financière difficile, chez les inactifs et chez les jeunes. Mais "il existe des conseils pour prendre soin de soi : en aidant ceux qui en ont besoin, en restant en lien avec son entourage, en évitant de rester connecté à l'actualité toute la journée ou encore en limitant notre consommation d'alcool et de tabac". 

Des dispositifs d'aide sont mis en place : le numéro vert dédié à l'épidémie de coronavirus, le 0800 130 000, peut "transférer directement" les appels de personnes souffrant de détresse psychologiques, vers des plateformes spécialisées. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess