Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : La Haute autorité de Santé autorise les tests salivaires développés à Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

Ce samedi 28 novembre 2020, la Haute autorité de Santé a autorisé les tests salivaires EasyCov. Développés par un laboratoire de Montpellier depuis mars dernier, ils donnent un résultat en 40 minutes. L'agence de santé est favorable à leur utilisation pour les malades symptomatiques.

Les tests salivaires EasyCov donnent un résultat sous 40 minutes, et les remontent, grâce à une application, aux entreprises, Ehpad ou autorités de santé. (Image d'illustration)
Les tests salivaires EasyCov donnent un résultat sous 40 minutes, et les remontent, grâce à une application, aux entreprises, Ehpad ou autorités de santé. (Image d'illustration) © Maxppp - Vincent VOEGTLIN

C'est une victoire en demi-teinte pour le laboratoire montpelliérain Sys2diag, qui a conçu les tests salivaires EasyCov. Ce samedi 28 novembre 2020, la Haute Autorité de Santé (HAS) a autorisé l'utilisation et le remboursement des tests salivaires de détection du Covid-19 pour les patients symptomatiques. Ces tests peuvent se réaliser en auto-prélèvement. Il suffit de saliver dans un tube ou d'en prélever quelques gouttes avec une pipette. Le tube est placé dans une machine qui donne le résultat en 40 minutes.

"Le problème, c'est qu'aujourd'hui on a besoin de tester les personnes asymptomatiques, qui contaminent leurs voisins sans le savoir, de façon à faire ralentir l'épidémie." - Franck Molina, directeur du laboratoire montpelliérain Sys2diag.

Le laboratoire de Montpellier a commencé à travailler sur ces tests en mars. A la mi-juin, après avoir reçu une autorisation à l'échelle européenne, les chercheurs l'ont mis sur le marché. Aujourd'hui, la Haute Autorité de Santé rend elle aussi un avis favorable. Mais elle le préconise uniquement aux personnes symptomatiques, statuant que le test n'est pas assez fiable pour les personnes asymptomatiques. 

"C'est une pratique courante de la Haute autorité de Santé, explique Franck Molina, directeur du laboratoire. Elle commence par l'autoriser pour un petit groupe puis elle élargit le périmètre. Sans doute que l'agence de santé les autorisera ensuite pour les personnes asymptomatiques."

Utilisés dans des Ehpad, des entreprises et par les pompiers de l'Hérault

C'est en tout cas ce qu'espère le chercheur. Même s'il respecte cette décision, il reste déçu. "Dans leur vision, les symptomatiques et les asymptomatiques n'ont pas la même quantité de virus, explique Franck Molina. Ce qui n'est pas notre observation. C'est dommage, parce qu'on a justement besoin de tester massivement les personnes asymptomatiques."

Pour l'instant, les tests EasyCov sont utilisés dans des Ehpad vendéens, des entreprises, des aéroports internationaux et en Belgique. Les pompiers de l'Hérault les expérimentent également. Le laboratoire montpelliérain est en capacité d'en produire des millions.

"Ça a été une aventure humaine à la fois assez difficile, fatigante mais intéressante au niveau collectif" - Franck Molina, directeur du laboratoire montpelliérain Sys2diag.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess