Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : la Haute Autorité de santé recommande de vacciner en priorité les résidents des Ehpad

La Haute Autorité de santé (HAS) préconise ce lundi de vacciner en priorité les résidents des Ehpad et les professionnels de santé, au contact direct des malades, pour endiguer la pandémie de Covid-19 en France.

La Haute autorité de santé recommande de vacciner en premier les résidents des Ehpad (illustration).
La Haute autorité de santé recommande de vacciner en premier les résidents des Ehpad (illustration). © Maxppp - PHOTOPQR/L'ALSACE/Jean-François FREY

C'est l'un des piliers de la stratégie du gouvernement pour tenter de mettre un terme à la pandémie de Covid-19 : la vaccination. Les premières injections pourraient être faites dès la fin du mois de décembre pour les publics prioritaires. "Compte tenu du nombre limité de doses qui seront disponibles au démarrage de la campagne de vaccination", la Haute Autorité de santé (HAS) recommande ce lundi de mettre en œuvre une stratégie en "cinq phases progressives" et de vacciner d'abord les personnes âgées résidant en Ehpad, soit 750.000 personnes environ. 

La HAS préconise aussi de réserver les premières doses à certains professionnels de santé, les salariés de ces établissements "qui présentent eux-mêmes un risque de forme grave (professionnels de plus de 65 ans et/ou avec comorbidité(s))", soit 90.000 à 100.000 personnes. "Protéger en priorité les plus vulnérables et ceux qui s'en occupent" doit être la priorité a expliqué la présidente de l'autorité sanitaire, Dominique Le Guludec, au cours d'un point presse en ligne. 

Une stratégie en "cinq" étapes

Pour la "deuxième phase critique", c'est-à-dire quand "un nombre plus important de doses sera disponible", l'autorité de santé recommande de vacciner "les personnes ayant plus de 75 ans, puis les personnes de 65 à 74 ans ayant une comorbidité, puis les autres personnes de 65-74 ans". Il faudra également "poursuivre la vaccination des professionnels du secteur de la santé, du médico-social et du transport sanitaire, en priorisant les professionnels âgés de plus de 50 ans ou présentant une comorbidité", précise la HAS.

La troisième phase vise "l’ensemble des personnes plus de 50 ans ou de moins de 50 ans mais à risque de forme grave du fait de leurs comorbidités" et le personnel "issus de secteurs indispensables au fonctionnement du pays", comme "la sécurité ou l'éducation". La quatrième étape concerne les personnes fortement exposées au Covid-19 "dont l’environnement de travail favorise une infection (contacts réguliers du public, milieu clos...) ou les personnes vulnérables ou précaires ayant un pronostic moins favorable en cas d’infection par la Covid-19 (résident en hôpital psychiatrique, sans domicile fixe, détenus...)". Enfin, à la cinquième étape, la HAS estime que "la vaccination des personnes de plus de 18 ans et sans comorbidité pourrait être initiée".

D'après un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, publié dimanche et réalisé sur un échantillon de 1.013 personnes, 41% des Français ont l'intention de se faire vacciner contre le Covid-19.

Coronavirus : vacciner en 5 phases (Haute autorité de Santé)
Coronavirus : vacciner en 5 phases (Haute autorité de Santé) © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess